L’écosystème BlackBerry à nouveau dans les choux

Cloud

RIM est allé plus vite que la musique pour annoncer le retour à la normale dans son écosystème BlackBerry. Victime de perturbations en début de semaine et temporairement rétabli, le service est à nouveau au supplice.

L’écosystème BlackBerry de RIM  sombre à nouveau dans les bras de Morphée. De nombreux utilisateurs se plaignent toujours de ne pas pouvoir accéder aux services de messagerie et de navigation Web.

Research in Motion annonçait pourtant, ce 11 octobre au matin, un retour effectif à la normale, après une intervention la veille vers 23 heures (méridien de Paris). “Tout fonctionne sans problème“, avait déclaré un porte-parole du groupe canadien.

Situé à Slough (Royaume-Uni), le serveur central européen, par lequel transitent toutes les données de messagerie, de discussion instantanée et de navigation Web, fut un temps incriminé, avant qu’une prise à contrepied ne fasse état d’une erreur logicielle.

Les data centers et les réseaux sans fil ne seraient donc pas à l’origine de ce désagrément qui a touché le Vieux Continent avant de s’étendre au Moyen-Orient, puis à l’Afrique.

Les nombreuses pannes recensées proviendraient en fait d’une « défaillance d’un commutateur de coeur du réseau dans l’infrastructure ».

« Un gros encombrement de données s’est créé et nous travaillons maintenant à l’éliminer et restaurer le service normal aussi vite que possible », explique RIM.

Appelé à la barre sur son Facebook officiel, l’incriminé, qui croule actuellement sous les injonctions et les menaces, n’a pas souhaité s’exprimer… pour le moment.

 

 

Crédit photo : copyright .shock – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur