La lecture sur le Kindle et l’iPad est moins rapide que celle sur livre papier

CloudMobilitéTablettes

Une étude menée par le Nielsen Norman Group s’est penchée sur la rapidité de lecture d’un texte effectuée à partir d’un lecteur d’e-books Kindle et de la tablette iPad.

Une étude menée par le cabinet Nielsen Norman Group a proposé à 24 participants de lire une fiction d’Ernest Hemingway sur quatre supports différents : un livre traditionnel, un PC, et deux tablettes numériques : un Kindle d’Amazon et un iPad d’Apple.  A l’issue de cette session de lecture, Nielsen leur a posé cette simple question : est-ce que la lecture sur une liseuse et la tablette d’Apple est aussi agréable que sur un livre ?

Les lecteurs avaient au préalablement appris à se servir du Kindle et de l’iPad  afin que l’étude puisse porter uniquement sur les mesures de rapidité de lecture sur chaque support.

Les utilisateurs ont en moyenne lu le texte en 17 minutes et 20 secondes. Les personnes qui l’ont lu sur l’iPad ont pris 6,2% plus de temps à la lire que ceux qui l’ont lu sur la version papier tandis que ceux qui l’ont lu sur Kindle ont pris 10,7 % de temps en plus par-rapport à ceux qui ont lu la version imprimée.

Les cobayes ont dit n’avoir guère apprécié la lourdeur de l’iPad et les difficultés de lecture engendrées par la typographie gris sur gris du Kindle.  Ils ont aussi regretté le manque de pagination, mais ont en revanche aimé l’indicateur de texte restant à chaque chapitre. Si la lecture sur PC a obtenu le moins bon résultat c’est parce qu’elle serait associée au monde du travail selon Nielsen.

Les conclusions de cette étude sont donc les suivantes : “Nous ne pouvons clairement affirmer lequel de ces deux appareils offre la plus grande rapidité de lecture. La différence de rapidité de lecture entre les deux supports est infime et ne permet pas de privilégier un support par rapport à l’autre lors de l’achat”.

Et de préciser : “Si les tablettes numériques ne battent pas encore le livre papier, les opportunités d’amélioration à venir restent prometteuses”. Il faut noter que 40% des futurs acheteurs d’une tablette numérique dans les trois prochains mois affirment vouloir choisir un iPad.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur