L’éditeur d’Asterix récupère le nom de domaine Obelix.com

Mobilité

Mais aussi : Hewlett Packard – Dell – Mandrakesoft.

?L’éditeur d’Asterix récupère le nom de domaine Obelix.com

Le Centre d’arbitrage et de médiation de l’Organisation mondiale pour la propriété intellectuelle (Ompi, en charge de régler les litiges internationaux autour des noms de domaine), a décidé qu’Obelix.com soit cédé aux Editions Albert René. Jusqu’ici, ce nom de domaine était détenu par une présumé internaute chinoise. Les Editions Albert René, éditeur de la célèbre bande dessinée Asterix et Obelix, exploitent déjà l’adresse Web Asterix.com comme site officiel du célèbre héros de bande dessinée.

?Vente de PC : Mauvais trimestre pour Hewlett-Packard

Pour le troisième trimestre de son exercice 2003-2004, HP, deuxième constructeur de PC derrière Dell, a réalisé un chiffre d’affaires prévisionnel de 18,9 milliards de dollars, en hausse de 9% par rapport à la même période l’année dernière. Le résultat opérationnel s’élève à 846 millions de dollars (selon la norme « non-Gaap »). C’est insuffisant pour HP qui a lancé un profit warning (alerte aux résultats) sur ses résultats prévisionnels pour le troisième et le quatrième trimestre 2004. Le constructeur de PC a reconnu l’existence de fautes de gestion dans sa division Enterprise Servers and Storage. Trois responsables de son équipe commerciale au niveau monde ont été remerciés.

?Dell fait figure de bon élève sur le marché des PC

Pour son deuxième trimestre de son exercice 2005, Dell, le leader des ventes de PC dans le monde, a réalisé un chiffre d’affaires de 11,7 milliards de dollars,en hausse de 20% par rapport à la même période l’année dernière. Parallèlement, Dell a annoncé qu’il se retirait du marché d’entrée de gamme des ordinateurs personnels grand public en Chine à cause d’une forte concurrence au niveau local.

?Augmentation de capital pour Mandrakesoft

Vendredi, Mandrakesoft, spécialisé dans le développement et la distribution de solutions sous Linux, a lancé une augmentation de capital dans le cadre d’un transfert de cotation du marché libre d’Euronext Paris vers un marché réglementé. L’éditeur voudrait lever 6,5 millions d’euros d’ici la fin de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur