L’éditeur de logiciels qui abandonne Windows

Mobilité

Signe des temps ? Pay&Play Software ne veut plus jouer avec Windows. Cet éditeur américain qui a débuté en 1984 en concevant des logiciels pour l’Apple II a décidé de ne plus publier d’applications pour Windows ! Raison invoquée : les coûts de support induits par l’environnement Microsoft.

“Pay&Play Software ne fournira plus de logiciels sous Windows. Nous continuerons notre support technique à nos clients habituels, mais nous ne vendrons plus de produits Windows, ni ne réaliserons leurs mises à jour ou leurs améliorations”, indique dans une lettre ouverte le fondateur de cette société, Stephen Reiss.

Pay&Play n’est peut-être pas connue, mais sa réaction marque un changement de cap inédit dans le monde informatique. Ses produits sont de simples logiciels de création d’étiquettes destinés à tous types de supports, des cassettes audio ou vidéo aux CD-Rom en passant par les cartouches Zip. Des applications coûtant moins de 300 F, et disponibles jusque là en version Mac et Windows.

La décision de l’éditeur ne sera donc probablement pas de nature à faire trembler le monde Windows. Mais sa justification est particulièrement intéressante et fait toute la différence. “Nous considérons Windows comme une plate-forme assiégée”, souligne Stephen Reiss. “Avec la montée en puissance de variantes de Linux et l’arrivée prochaine de MacOS X, nous ne considérons pas que Windows est une plate-forme sur laquelle nous pouvons nous permettre de développer. Les ventes des produits Windows représentaient un faible pourcentage de nos ventes totales, et pourtant elles étaient responsables de presque tous les coûts de notre support technique. Nous ne faisons pas que réduire des coûts en éliminant les produits Windows, nous pouvons également nous concentrer sur notre plate-forme de prédilection, Macintosh”.

Toutes les versions Windows des logiciels de Pay&Play ont été retirées de son site, alors que de nouvelles versions du logiciel Disk Label/Printer Pro, un utilitaire destiné à imprimer des étiquettes autocollantes y apparaissaient pour MacOS.

La décision de ce petit éditeur est emblématique de l’important différentiel entre les approches des deux plates-formes concurrentes. Windows repose sans doute beaucoup plus sur la notion de support de service ou de support technique que la plate-forme d’Apple. Avantage ou inconvénient ? Difficile à dire, mais pour de petites sociétés d’édition, ce support est un coût. Il ne serait donc pas étonnant de voir aujourd’hui bon nombre de petits éditeurs qui s’étaient rapprochés de Windows durant les “années de vache maigre” traversées par Apple, délaisser cet environnement très consommateur de soutien à la clientèle pour profiter de “l’expérience de l’utilisateur”, chère à Apple.

Pour en savoir plus :

Le site de Pay&Play Software (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur