LeGuide.com passe vraiment sous la bannière Lagardère

Marketing

Désormais ancré dans le giron du groupe Lagardère, le comparateur de prix des produits sur Internet a un nouveau patron : Olivier Sichel (ex-Sofinnova et Wanadoo).

LeGuide.com change de direction après l’assaut réussi mené par le groupe Lagardère.

Corinne Lejbowicz, P-DG du guide shopping depuis mai 2007, est remplacée par Olivier Sichel, un ex-partner de Sofinnova passé auparavant chez France Telecom – Wanadoo.

En 2000, il avait pris les fonctions de P-DG d’Alapage.com rattaché au pôle e-commerce de l’ancienne branche Internet de l’opérateur historique (tout a été démembré).

C’est une nouvelle vie qui commence pour LeGuide.com à la suite de l’assemblée générale de la société Internet cotée sur Alternext. Une réunion d’actionnaires qui a entériné la prise de contrôle de LeGuide.com par Lagardère.

Depuis le début du mois de mai, le groupe de communication cherchait à acquérir le comparateur de prix de produits sur Internet. Il l’a finalement obtenu en déboursant une soixantaine de millions d’euros.

La direction sous la houlette de Corinne Lejbowicz a fait de la résistance, considérant que l’offre d’acquisition était sous-évaluée. Mais elle n’a pas pu résister à la pression.

Désormais, Lagardère détient 61,39% du capital et 58,56% des droits de vote. Le conseil d’administration a été renouvelé et il est composée de managers issus du groupe acquéreur.

Enfin presque puisque Michel Copsidas, fondateur de LeGuide.com , voit son mandat renouvelé.

Selon Les Echos, le nouveau patron Olivier Sichel a déclaré que le guide “facilitateur de commerce électronique” va conserver son périmètre et devenir un nouveau pôle de croissance. “Il n’y a pas de restructuration prévue à ce stade”, assure-t-il. LeGuide.com dispose d’un effectif de 171 collaborateurs.

A travers ses marques (LeGuide.com, Ciao, dooyoo.com et mercamania.com), la société Internet est présente dans 14 pays.

Elle  revendique une audience de 28,1 millions de visiteurs uniques, dont 8,6 millions en France et 1,6 million sur mobile (sources Comscore et Médiamétrie//NetRatings entre avril et mai 2012).

En 2011, les résultats financiers sont plutôt solides.

Le shopbot a réalisé un chiffre d’affaires de 28,2 millions d’euros, un résultat d’exploitation de 9,3 millions d’euros et un résultat net de 6,6 millions d’euros.

Autre indicateur : la société Internet dispose d’une réserve de cash de 18 millions d’euros. Toujours bon à prendre.

Crédit photo : © Baurka – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur