LeMobile 2013 : Le fondateur de Brandalley lance Scanpay pour “révolutionner les paiements mobiles”

Marketing
sven lung

Lors de LeMobile 2013, Sven Lung a répondu à nos questions après la conférence de presse de lancement de Scanpay, un nouveau moyen de paiement mobile par “scanning” des cartes bancaires.

Après avoir fondé Brandalley, l’une des grandes réussites du e-commerce français, Sven Lung vient de lancer, lors d’une conférence de presse en amont du salon LeMobile 2013 à Paris, la solution Scanpay développée par six étudiants Epitech et 1 étudiant ESSEC dans le cadre de l’incubateur de cette grande école.

De quoi s’agit-il ? Scanpay, ou plutôt Scanpay.it son nom intégral, se veut un moyen de simplifier les paiements en situation de mobilité (smartphones et tablettes) afin de doper le taux de transformation des paniers d’achat incroyablement bas déjà sur le Web (2%, selon Sven Lung) mais encore plus sur smartphones (0,5% !).

Face à ce constat, l’équipe à la base de Scanpay a considéré que l’usage habituel de la carte bancaire n’était pas adapté à l’univers mobile, la saisie de toutes les informations étant déjà pénible sur grand écran, elle l’est bien plus encore sur smartphones.

Alors, plutôt que de se passer totalement de la CB – ce qui serait à priori la stratégie la plus logique, alors qu’on parle depuis si longtemps maintenant de l’avènement inéluctable du NFC, le paiement sans contact -, ScanPay.it veut lui « rendre la saisie des informations des cartes de crédit aussi facile que de prendre une photo » et a pour ambition de se déployer dans des dizaines d’applications mobiles dans le monde afin d’en faire un standard plébiscité par les mobinautes.

L’interview vidéo

Concrètement, il s’agit pour l’utilisateur de numériser sa carte de crédit au moment de payer (ou auparavant, car il est possible de conserver les données de la CB dans la mémoire de l’appareil). Et pour ce faire, il doit simplement tenir la carte de crédit brièvement devant la caméra. ScanPay.it reconnaît alors automatiquement les numéros et la date d’expiration de la carte de crédit. Reste cependant à l’utilisateur a tapé son code de sécurité au dos de la CB.

« Grâce à ce procédé révolutionnaire, explique Sven Lung, nous pensons être capables de doubler le taux de transformation au moment du paiement  lors du processus d’acquisition de nouveaux clients pour les m-commerçants. » affirme Sven Lung.

Pour les développeurs d’applications ou sites de M-Commerce, ScanPay se présente sous la forme d’un SDK, facile à exploiter dans les applis iOS et Android. « C’est rapide », indique Sven Lung qui parle de 2 à 3 heure d’intégration, suivies d’une republication de l’application sur les plateformes d’Apple et de Google. Il ajoute d’autres arguments : pas de nécessité de matériels additionnels, pas de préinscription obligatoire des acheteurs, possibilité d’achat en « one click » si le site marchand le veut via conservation des données de la CB dans le ‘device’ de l’utilisateur, etc.

Le fondateur de Brandalley évoque aussi la signature d’un accord de distribution avec Paybox qui lui donne accès à pas moins de 30 000 marchands. Il justifie son choix d’investissement en disant que le M-Commerce est en pleine explosion (plus de 100% de croissance par an) que ce canal mobile devient un canal stratégique pour l’acquisition clients et qu’il fallait bien trouver une solution face au problème d’ergonomie et du taux de transformation vraiment trop faible.

Interrogé sur la sécurité, il confirme qu’elle est forte, assurée par cryptage et bénéficiant de l’agrément PCI-DSS. Les concepteurs de ScanpayT ont voulu qu’aucune image ou donnée de carte bancaire ne transite sur ses serveurs, que la reconnaissance et la transmission des informations se fasse directement au sein des applications mobiles et que les algorithmes maison permettent de constater la présence physique de la carte bancaire et la validité de ses informations.

Après avoir rappelé en trois points les bénéfices induits par la solution Scanpay.it (accroissement significatif du taux de transformation, expérience utilisateur agréable et « fun » et réduction des fraudes à la CB), il conclut en donnant les premiers noms de sociétés exploitant cette nouvelle solution : Bazarchic.com, HiCab, Paybox, VerylastRoom, Backelite, popcarte, Lydia, PureAgency ou encore Airweb.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur