Lemonade : l’AssurTech dopée aux chatbots séduit SoftBank Vision Fund

EntrepriseLevées de fondsStart-up
lemonade-softbank

Le méga-fonds de SoftBank emmène un tour de table de 120 millions de dollars pour la start-up américaine Lemonade, qui digitalise le courtage en assurances.

Il y a du nouveau au portefeuille de participations du Vision Fund.

Le méga-fonds de près de 100 milliards de dollars, constitué au printemps par le conglomérat Internet-télécoms japonais SoftBank avec l’appui de l’Arabie saoudite et de firmes IT comme Apple, met un ticket dans l’AssurTech.

Il emmène un tour de table de 120 millions de dollars au bénéfice de Lemonade Insurance Agency.

Née en 2015 à New York sous l’impulsion de Daniel Schreiber (ex-SanDisk) et Shai Wininger (à l’origine de la marketplace de services numériques Fiverr), la start-up exerce une activité de courtage en assurance.

Elle a fédéré, selon Bloomberg, près de 90 000 clients autour de son dispositif de souscription électronique basé sur une application mobile et un agent conversationnel, avec de l’analyse algorithmique pour personnaliser les contrats.

Accompagné financièrement par des pointures du capital-investissement comme GV (anciennement Google Ventures), mais aussi l’assureur Allianz, le service est aujourd’hui accessible dans huit États américains.

Pour la bonne cause

Lemonade a choisi de se rémunérer au travers de frais fixes. En l’occurrence, 20 % de l’ensemble des primes versées.

Le reste permet d’absorber des dépenses liées notamment aux accords de réassurance (Lloyds Bank est l’un des partenaires sur ce volet), d’alimenter un fonds de réserve… et de soutenir des organismes caritatifs.

Les utilisateurs sont invités à en choisir un à leur inscription. En fonction de leur sélection, ils sont intégrés à une « communauté » dont les primes sont mises en commun pour assurer les éventuels remboursements. Les sommes non utilisées sont régulièrement reversées auxdits organismes caritatifs.

Lemonade met en avant la rapidité des processus de souscription et de traitement des déclarations (en vidéo, par le biais d’un deuxième chatbot). Ce qui ne l’empêche pas, comme spécifié dans les conditions d’utilisation, de se réserver le droit de contrôler le dossier de crédit des nouveaux clients auprès de TransUnion.

Parmi les dernières améliorations apportées au produit, la possibilité de modifier une police d’assurance directement sur l’application, une option de déclaration sans franchise ni augmentation de cotisation… et une API.

Lemonade affirme avoir collecté pour 433 000 dollars de primes au 1er semestre 2017 avec ses produits d’assurance habitation, pour un ratio de sinistralité de 76 %.

La start-up ne compte pas, d’après TechCrunch, se positionner sur l’assurance auto, dans le cadre de son développement commercial hors des États-Unis, qu’il est prévu d’amorcer en 2018.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur