L’empire médiatique de Silvio Berlusconi attaque YouTube

Mobilité

En Italie, Mediaset porte plainte contre la plate-forme vidéos de Google car elle propose illégalement des programmes issus de ses chaînes.

Chez Mediaset, on aime les chiffres précis. Sur le mois de juin, le premier groupe de communication italien (propriété de Silvio Berlusconi), qui exploite des chaînes comme Canale 5, Italia 1 ou Rete 4, a recensé 4643 extraits de programmes télé issus de sa production…et diffusés de manière illégale sur la plate-forme de partages vidéo YouTube, propriété de Google. Pour Mediaset, cela équivaut à un volume de 325 heures de programmation et une évaluation de 315 672 consultations des vidéos par jour.

Trop, c’est trop. Mediaset a décidé de porter plainte devant une cour civile de Rome pour exploitation illicite de contenus vidéo sous copyright. Le montant requis des dommages-et-intérêts s’élève à 500 millions d’euros, au nom des pertes de revenus publicitaires liées à la diffusion illégale des programmes sur YouTube.

C’est le dernier épisode des tribulations de YouTube avec les ayants droit audiovisuel dans le monde. La plate-forme vidéos de Google a déjà quelques ennemis déclarés comme Viacom aux Etats-Unis ou le groupe TF1 pour la France. Ces groupes de communication ont enclenché des actions en justice pour exiger le retrait des contenus illicités hébergés mais aussi des réparations financières.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur