L’empire Microsoft, combien de divisions ?

Cloud

Six divisions, mon général ! Le géant du logiciel procède à une vaste restructuration de ses activités, qui concrétise le progressif et volontaire éloignement de Bill Gates. La division “Consumer Windows'” aura notamment pour mission de sortir une nouvelle version de Windows chaque année !

Comme il l’avait annoncé plus tôt cette année (voir édition du 9 février et du 15 mars 1999), Microsoft chamboule officiellement son organisation. Le géant du logiciel se scinde en six grands pôles qui adresseront chacun leur propre marché.

La division “Business and Enterprise” sera dirigée par Jim Allchin, la division “Consumer Windows” par David Cole et la division “Home and Retail Products” par Robbie Bach. Bob Muglia dirigera le “Business Productivity Group”, Paul Maritz prendra en charge le “Developper Group”. Enfin, Brad Chase et Jon DeVaan dirigeront conjointement le “Consumer and Commerce Group”.

Microsoft remplace également son actuel comité exécutif par une équipe de haut dirigeants baptisée Business Leadership Team qui se réunira pendant une journée entière, une fois par mois, autour de Bill Gates et de Steve Ballmer, le président du groupe.

Ballmer a expliqué que la réorganisation était le résultat d’une réflexion menée depuis son arrivée à la présidence de Microsoft en juillet 98. “Nous avions besoin de divisions qui aient des attributions très larges et qui puissent s’appuyer sur les ventes, le marketing et les développements en cours de la société pour réaliser un travail efficace avec un maximum de responsabilité”, a-t-il expliqué.

Il a particulièrement insisté sur l’importance de la nouvelle division “Consumer Windows” qui aura pour tâche d’assurer “le renouveau du PC” en le rendant plus fiable et plus simple d’emploi. Il a annoncé que la division aura pour principal objectif de sortir une nouvelle version de Windows tous les ans pour les fêtes de fin d’année. Elle commencera dès cette année avec la diffusion d’une mise à jour mineure aujourd’hui baptisée Windows 98 Second Edition. Une mise à jour majeure suivra en l’an 2000 et une autre en 2001. Ballmer n’a pas voulu dire à partir de quand ces mises à jour s’appuieraient sur le noyau de Windows NT plutôt que sur celui de la famille Windows 9x.

Interrogé sur ses intentions dans le cadre du procès antitrust dont Microsoft est l’objet, Ballmer a formellement démenti vouloir préparer un éventuellement démantèlement de la société sous la pression du gouvernement. “Nous voulons profiter des développements parallèles (de chaque division), mais nous entendons aussi mettre en place une forte synergie entre les différentes divisions”, a-t-il assuré.

Si la majorité des analystes ont plutôt bien accueilli ce plan de restructuration, certains ne sont pas convaincus par le choix des nouveaux dirigeants. Pour Chris Le Tocq, analyste chez Dataquest, “Microsoft est dirigé par les mêmes personnes qui s’occupaient des principaux produits dans l’ancienne organisation. C’est juste une première étape”.

Beaucoup sont d’accord pour dire que Steve Ballmer sort renforcé de cette restructuration. Si Bill Gates garde un rôle fondamental en arrière plan en matière de stratégie technologique et de vision à long terme pour la société, c’est désormais Ballmer qui dirige Microsoft au jour le jour. Selon Rob Enderle, analyste au Giga Information Group, Ballmer a plus de pouvoir maintenant et contrôle la majorité de l’équipe dirigeante. D’après lui, Bill Gates abandonne volontairement une partie de ses attributions. “Je crois que Gates a réalisé qu’il n’était pas la bonne personne pour prendre en charge la prochaine phase de développement de sa société. C’est une démarche assez unique”, explique-t-il.

Pour en savoir plus :

* http://www.microsoft.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur