Lenovo : une filiale mobilité rien que pour la Chine

Régulations
lenovo-smartphone-chine

Lenovo inaugurera, le 1er avril 2015, une filiale dédiée aux “services et terminaux connectés” et dont l’activité, restreinte au marché chinois, se fera uniquement sur Internet.

Huawei, ZTE, Lenovo… les Chinois regardent par-delà les frontières pour grandir sur le marché des smartphones. Mais tous ces constructeurs réalisent encore l’essentiel de leur activité sur leur territoire national, où la concurrence est rude.

L’agressivité commerciale des fabricants locaux tend à fragiliser les positions établies des acteurs historiques, comme l’ont successivement démontré les dernières analyses des cabinets Gartner et IDC. Dans ce contexte, certains préfèrent internationaliser leur stratégie, avec en ligne de mire les consommateurs européens et américains, abordés sous l’angle du haut de gamme… ou au contraire du “rapport qualité-prix” plutôt que du “low-cost”. C’est dans cet esprit que Huawei et ZTE ont respectivement créé les gammes Honor et Nubia.

D’autres souhaitent garder de solides accroches sur leur marché. Illustration chez Lenovo, qui annonce la création d’une filiale dédiée aux “services et terminaux connectés”. Les activités de cette entité indépendante débuteront le 1er avril 2015, sous une nouvelle marque, avec un modèle de commercialisation exclusivement par le canal Internet. Elles seront restreintes à la Chine.

La direction sera assurée par le dénommé Chen Xudong, qui chapeaute actuellement la stratégie de Lenovo en Asie-Pacifique. L’équipe dirigeante comprendra également, en tant que coprésidents, Liu Jun (aujourd’hui à la tête du Mobile Business Group) et George He (directeur de la division “Écosystèmes et services cloud”).

Les statuts légaux, les sources de financement, l’organigramme et la feuille de route de cette nouvelle entité seront précisés “dans les prochains mois”. Le premier objectif reste d’accélérer la distribution des produits en réduisant le nombre d’intermédiaires (opérateurs, revendeurs…), à l’image de ce que pratique Xiaomi. Cet autre fabricant chinois monte en puissance avec son concept de “ventes flash” où plusieurs dizaines de milliers d’appareils sont écoulés en quelques secondes.

Leader sur le marché mondial du PC devant les Américains Hewlett-Packard et Dell, Lenovo a fait de la mobilité “son autre cheval de bataille”. En témoigne le rachat, en début d’année, de Motorola Mobility auprès de Google, pour 2,9 milliards de dollars.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous le Web chinois ?

Crédit photo : elwynn – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur