Lenovo au Mobile World Congress : un standing difficile à tenir ?

MobilitéPCPoste de travailSmartphonesSystèmes d'exploitationTablettes
9 1

Lenovo se présente au Mobile World avec des voyants au rouge dans ses derniers résultats trimestriels. Comment le groupe chinois aborde-t-il 2016 ?

C’est devenu une habitude et le reflet d’un marché en transformation : cette année encore, le premier vendeur mondial de PC fait son show… au Mobile World Congress.

Dans le costume du premier de classe pour la troisième édition consécutive (voire la quatrième, le groupe américain HP ayant un temps contesté les statistiques des principaux cabinets d’étude), Lenovo reste toutefois sur une dynamique négative.

Sur son dernier trimestre d’activité, de nombreux indicateurs sont dans le rouge. Et il n’y a pas que le PC (- 12 % de chiffre d’affaires d’une année sur l’autre) qui souffre : les ventes de smartphones reculent aussi (- 18 %), tout comme les tablettes (- 14 %), entraînant une baisse de 4 % du CA de la division mobile.

En pleine réorganisation avec l’objectif d’économiser près d’un milliard et demi de dollars sur l’exercice fiscal 2015-2016 à conclure le 31 mars prochain, l’industriel chinois continue de jouer sur tous les tableaux.

MIIX gagnant ?

Avec la généralisation du format hybride, une question se pose : où se situe la frontière entre tablettes et PC ? Lorsque le clavier est détachable, les constructeurs ont tendance à ranger leurs produits dans la catégorie des tablettes. Une classification également adoptée par Lenovo, notamment avec la MIIX 310.

lenovo-miix-310

Cette 10,1 pouces sous Windows 10 sera commercialisée à partir de 269 euros TTC, avec une puce Intel Atom x5, 2 ou 4 Go de RAM, jusqu’à 128 Go de stockage… et la Full HD en option.

Android a également sa place dans l’offre de Lenovo, avec trois tablettes de 7, 8 et 10 pouces, dont cette dernière orientée vers les entreprises, à partir de 249 euros. Point commun à tous ces produits : la disponibilité, en option, d’un modem 4G.

Au catalogue PC, pas d’annonce à recenser dans la gamme BtoB ThinkPad. Il faut dire qu’elle avait été renouvelée en début d’année au CES, avec notamment une nouvelle version du ThinkPad Carbon X1, dont la commercialisation débute ce mois-ci en Amérique du Nord, à partir de 1 299 dollars HT (pour bénéficier du tactile, il faut se tourner vers le ThinkPad X1 Yoga, dont l’écran pivote à 360 degrés).

lenovo-yoga-510

Les deux petits nouveaux du MWC 2016 côté PC, ce sont les Yoga 510 et Yoga 710, des convertibles sous Windows 10 déclinés en quatre modèles de 11 à 15 pouces avec une sélection de puces Core i et Core m.

Moto et Vibe

Sur le volet smartphones, on a le droit à deux terminaux dans la gamme Vibe : le K5 et le K5 Plus, positionnés en milieu de gamme avec la même fiche technique (5 pouces, 2 Go de RAM, 16 Go de stockage, APN de 13 mégapixels, 4G et dual-SIM…), sauf au niveau du processeur (un Snapdragon 415 pour le K5 ; un Snapdragon 615 pour le K5 Plus) et de la définition d’écran (1 280 x 720 pour le K5 ; 1 920 x 1 080 pour le K5 Plus).

lenovo-vibe-k5

Que devient la marque Motorola dans tout ça ? Lenovo avait déjà fait un point au CES : elle s’effacera progressivement pour laisser la place à « Moto »… avec peut-être une exception selon Re/code : les téléphones Droid vendus aux États-Unis par Verizon.

Présent au MWC, Rick Osterloh a résumé la stratégie : la marque Vibe sera plutôt associée à des appareils d’entrée de gamme, quand « Moto » sera exploité plus en haut de gamme. Restera l’exception du Moto E, dont la commercialisation « va se poursuivre » au même titre que celle du Moto G.

La situation est délicate pour Lenovo : tandis que sur les marchés dits « matures », de plus en plus d’acheteurs optent pour des modèles à bas coût, le marché chinois bascule vers un modèle d’achat hors subvention, souvent via Internet, imposant au groupe de revoir son schéma de distribution basé essentiellement sur les opérateurs.

Crédit photos : Lenovo


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur