Leo Apotheker (SAP) : “Les ministres sont partis… Il doit y avoir un Salon de l’agriculture à côté”

Cloud

Le vice-CEO de l’éditeur allemand, spécialiste des solutions ERP, s’est exprimé lors de la conférence franco-allemande des TIC du cebit. Malgré un couac…

La manoeuvre a été indélicate. A l’occasion de la Conférence franco-allemande des TIC organisée mardi, le Cebit a accueilli un véritable ambassadeur du secteur des logiciels en Europe : Leo Apotheker, vice-CEO de l’éditeur allemand SAP (spécialiste des solutions ERP), qui a l’habitude de s’exprimer en français de manière remarquable.

Mais, à peine a-t-il démarré son intervention en fin de matinée que les ministres présents à la session – notamment Hervé Novelli, Secrétaire d’Etat aux Entreprises et au commerce extérieur côté France et Michael Glos, ministre fédéral en charge de l’économie et des technologies – quittent la salle subrepticement sans donner la moindre explication.

Angela Merkel joue les entremetteuses

Le motif n’était pas connu sur le coup. Mais depuis, le mystère s’est levé : Angela Merkel, Chancelière fédérale d’Allemagne, et Hervé Novelli, inauguraient parallèlement le Pavillon français sur le salon du CeBIT.
Du coup, à la fin de son intervention qui a duré une vingtaine de minutes, Leo Apotheker est revenu avec une pointe de sarcasme sur l’attitude quelque peu cavalière des représentants gouvernementaux des deux pays. “Les ministres sont partis… Il doit y avoir un Salon de l’agriculture à proximité.”

Pourtant, le dirigeant de SAP a beaucoup de choses intéressantes à dire sur son sujet de prédilection : le développement du secteur des logiciels en Europe. “Son importance n’est pas encore réellement perçu en Europe (… ) pourtant c’est un produit décisif pour la compétitivité”. Selon le point de vue de Leo Apotheker, l’Europe n’est pas un marché suffisamment “attractif” pour le développement des logiciels. Pourtant, elle a une carte sérieuse à jouer surtout dans le domaine des logiciels embarqués.

Sur le volet des usages de logiciels en entreprise, là aussi, Leo Apotheker estime qu’il reste encore beaucoup à faire pour rendre cette pratique réellement efficace et productive. SAP s’engage à rendre “les logiciels plus souples et moins chers pour le compte des PME”.

Bonus vidéo sur le blog dédié au CeBIT : pour en savoir plus, venez consulter un extrait vidéo de l’intervention de Leo Apotheker.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur