Les 25 mots les plus utilisés pour le spam

Cloud

Selon Sophos Antivirus, les médicaments combinés à la sexualité arrivent en tête du classement. L’éditeur recense aussi les astuces des spammeurs pour contourner les filtres antispam.

Les internautes dotés d’un outil antispam l’auront constaté : les filtres censés arrêter les messages indésirables sont loin d’être parfaits. Et pour cause! Les spammeurs affichent une réactivité à toute épreuve face aux méthodes de filtrage des outils antispam. Notamment en variant les façons d’écrire une expression sujette à filtrage. Viagra peut ainsi s’écrire V1agra ou encore Vi4gr4, etc. Remplacer les “o” par des “0” (zéro) est un classique. Ce qui explique pourquoi certains messages reviennent sans cesse même lorsqu’ils sont censés être référencés par l’outil de antispam.

Selon Sophos Antivirus, 80 % des spams exploitent cette méthode pour tenter de passer à travers les mailles du filet binaire. L’éditeur, qui précise que son outil PureMessage peut détecter 5,6 milliards (!) de variantes du mot Viagra, s’est “amusé” à recenser les 25 termes les plus utilisés dans les spams. Sans surprise, ce sont les mots en rapport aux médicaments et à la sexualité qui arrivent en tête du “Top 25” dressé par Sophos : cialis, orgasms, viagra, shipping, milf, valium, pharmacy, xanax, increase, vicodin, orgasm… pour les premiers de la liste dans l’odre. On trouve aussi “rolex”, “free”, “discount” et même “adobe”, l’un des éditeurs dont les produits piratés sont les plus vendus en ligne (voir édition du 10 novembre 2004).

L’art ASCII au service du spam

Mais les variantes orthographiques des termes mis en avant dans les courriers électroniques ne constituent pas la seule arme des spammeurs. Ceux-là, dont l’imagination semble sans limite, ont également su détourner l’art ASCII à leur avantage. Né à une époque où l’on ne parlait pas d’interface graphique et d’écrans à 16 millions de couleurs, l’art ASCII consiste à représenter graphiquement un sujet à l’aide d’une simple suite de caractères bien ordonnée. Comme on peut le voir sur cette page, Sophos a ainsi constaté l’utilisation de cette technique pour passer outre la protection des filtres antispam. “C’est un truc astucieux, les spams font la promotion de médicaments sans pour cela utiliser ces mots”, reconnaît Graham Cluley, consultant technique chez Sophos.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur