Les actifs de Mangoosta repris par Nerim

Cloud

Le fournisseur d’accès Internet Nerim a été retenu pour reprendre les actifs de Mangoosta, placé en liquidation judiciaire. Il récupère ainsi ses équipements, une partie de ses salariés et ses contrats fournisseurs. Quant aux clients Mangoosta, ils conserveront leur abonnement jusqu’à la fin de leur contrat.

Après son dépôt de bilan début juillet (voir édition du 6 juillet 2001), la liquidation judiciaire de Mangoosta a été prononcée début août et c’est le FAI Nerim qui a été choisi pour en reprendre les actifs. La décision du tribunal de commerce, visiblement mise en ligne par l’un des associés de la jeune société, a depuis disparu de la page où elle se trouvait. Mais Nerim confirme bien l’information et insiste : les abonnés Mangoosta le resteront pendant la durée de leur contrat. Pas de panique donc pour ceux qui voient leur FAI disparaître. C’est d’ailleurs le message que veut faire passer Christophe Carel, le directeur de la jeune société Nerim (voir édition du 3 novembre 1999), qui a adressé un post à la liste fr.reseaux.telecoms.adsl dans lequel il assure que “le service Mangoosta ne sera pas interrompu”. Il précise aussi que “les abonnés Mangoosta bénéficieront toujours de leur service d’accès à Internet, pour le même prix qu’ils payaient avant”.

En mars, Mangoosta avait augmenté le prix de ses abonnements, les passant de 290 à 390 francs par mois pour les nouveaux abonnés (voir édition du 21 mars 2001). Dans son message, Christophe Carel explique que Nerim reprend à Mangoosta en plus de ses clients, “les équipements, les salariés et les contrats fournisseurs”. Les Echos, dans son édition datée du 13 août, précise que le fonds de commerce comprendrait un “fichier de 5 000 clients”, “les équipements” et “onze des dix-sept salariés”.

Article modifié le 14 août 2001.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur