Les Anonymous appellent à boycotter PayPal au nom de WikiLeaks

Marketing

Face à l’intransigeance de PayPal vis-à-vis de WikiLeaks, le réseau “hacktiviste” Anonymous invite les utilisateurs du porte-monnaie électronique d’eBay à clôturer leur compte, tout en reversant leurs fonds à des œuvres caritatives.

Dans le cadre d’une opération dénommée OpPayPal, Anonymous s’allie à la communauté LulzSec pour appeler à un boycott généralisé du service PayPal.

Les pirates invitent tous les détenteurs d’un compte à reverser leurs fonds à des œuvres caritatives avant de clôturer leur compte.

Ce combat légal s’inscrit dans une démarche de protestation face au blocage des versements et donations adressés à WikiLeaks.

En effet, l’organisation militante de Julian Assange qui prône “la transparence dans le monde”, ne perçoit plus aucun paiement depuis plus de sept mois, toujours sous le coup de “l’embargo financier” imposé par les intermédiaires Visa et MasterCard.

Exhortés à se tourner vers des services concurrents, les internautes désireux de fermer leur compte sont censés poster sur Twitter une capture d’écran une fois la procédure finalisée.

Dans son dernier communiqué, Anonymous affirme avoir mal digéré l’arrestation de 16 de ses membres présumés, suspectés d’avoir participé aux séries d’attaques proférées contre gouvernements et multinationales.

Hier soir, sur le Twitter @AnonymousIRC, on apercevait un chiffre qui fait froid dans le dos : 35 000 individus auraient déjà répondu à cet appel dont l’objectif avoué est de “faire couler le service de paiement en ligne“.

Pour autant, PayPal ne bronche pas et se refuse à émettre tout commentaire. Coïncidence ou conséquence directe, son action au NASDAQ perd 3% depuis l’ouverture.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur