Les Apple Stores ont servi de relais Internet le 12 septembre

Mobilité

A la suite de l’attaque terroriste sur le World Trade Center, les magasins à la Pomme ont été envahis pour bénéficier de l’accès gratuit à Internet fourni par Apple. Le réseau Airport a été fortement mis à contribution. L’entreprise n’a pas été la seule dans ce cas. La chaîne de cafés Starbucks a également offert un havre de transmission numérique à ceux qui désiraient s’informer ou rassurer leurs proches. Dans le même temps, les produits Wi-Fi se multiplient.

Le 12 septembre, les quelques magasins frappés de la Pomme déjà ouverts (voir édition du 4 septembre 2001) ont vu leur trafic croître très rapidement : la gratuité de l’accès à Internet a attiré les badauds, ainsi que certaines personnes soucieuses de rassurer leurs proches, d’après Reuters. “Nos magasins ont servi de points de rencontre. Les esprits n’étaient sans doute pas à l’achat de Mac, mais nos collaborateurs étaient à leur poste”, souligne Ron Johnson, le vice-président chargé du projet de déploiement des boutiques aux Etats-Unis. Dans les boutiques de la firme, l’accès à Internet peut se faire depuis les machines installées en exposition qui disposent toutes de cet accès, ou par le biais de la voie hertzienne, grâce au réseau Airport déployé. Les utilisateurs équipés en cartes compatibles IEEE 802.11b ou Wi-Fi sont alors en mesure d’accéder à Internet à condition d’avoir paramétré leur machine. L’accès n’est pas limité aux seuls utilisateurs de Mac.

Même événement chez Starbucks Coffee, une chaîne de restauration spécialisée dans le café. Quelques-uns des sites de la chaîne sont équipés de réseaux sans fil utilisant le standard promu par Apple. Starbucks met en avant un concept d’accueil de ses clients très éloigné de l’idée de la restauration rapide. Les échoppes de cette chaîne proposent plutôt une ambiance boudoir propice à la discussion de salon. Depuis l’adjonction de réseaux Internet sans fil, l’atmosphère est presque studieuse dans les quelques magasins équipés. L’utilisation de l’Internet sans fil se révèle peu à peu particulièrement attirante dans le cadre des métiers nomades ou fortement liés au “mode de vie numérique” cher à Steve Jobs. Les exemples d’utilisation qui ont été faites des Apple Stores, des Starbucks Coffee et sans doute d’autres lieux équipés tendent à montrer l’inflexion prise. La multiplication des certifications de solutions Wi-Fi (près de 185 produits actuellement) tend à renforcer la position du standard de IEEE. Près de 50 membres de l’association de commercialisation (WECA) de cette norme dite “Ethernet sans fil” promeuvent ce standard. Intel et Microsoft font partie des derniers venus (voir édition du 1er août 2001). La certification Wi-Fi, qui assure de la compatibilité des produits, est essentiellement une manoeuvre marketing initiée par les membres de l’association pour propulser la norme face aux alternatives disponibles comme l’initiative HomeRF, peu connue en Europe malgré les nouveautés présentées par certains de ses participants comme Siemens. Le portage de HomeRF sur Mac est en cours et pourrait participer à la relance de la concurrence au printemps 2002.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur