Les applications X Window à portée de Mac

Cloud

Tenon Intersystem vient de mettre à disposition des utilisateurs de Mac près de 100 applications en livrant sa version 1.02 de Xtools. Ce portage de la référence ultime du monde Unix en matière d’interface ne passera pas inaperçu : il apporte à Mac OS X une brique supplémentaire de compatibilité pour les entreprises. Le rapprochement des deux mondes s’intensifie et ajoute aux atouts du système d’Apple.

Tenon Intersystem vient de lancer Xtools, un bureau X pour Mac OS X (voir édition du 2 octobre 2000). Cet outil, un serveur d’X Window, promet l’intégration entre l’environnement d’affichage X Window et les applications pour Mac. L’application est conçue avant tout pour les rendus d’images et de graphismes et permet d’utiliser des ordinateurs reliés en réseau en répartissant la charge de travail sur leurs processeurs. Il s’agit en fait d’un projet en sources libres, maintenu par X.org et dont l’objectif primaire est de permettre l’affichage à distance d’applications graphiques. L’arrivée de cet outil sur les PowerMac G4 est un pas inespéré pour les entreprises travaillant sur des applications aux contenus graphiques riches : les qualités intrinsèques du processeur PowerPC qui fait tourner les machines professionnelles de la Pomme leur permettent en effet d’avoir accès à une puissance équivalente aux supercalculateurs du type Cray de la fin des années 80 pour le coût d’une machine de bureau. Un avantage non négligeable pour toutes les applications à traitements intensifs.

Le protocole X : portabilité et compatibilité

Le protocole X a été développé dans les années 80 pour fournir une interface graphique à Unix et définit les relations client-serveur. Son fonctionnement permet une portabilité hors pair et une compatibilité transversale, en faisant abstraction du système d’exploitation. Ainsi, le système X Window permet de se connecter sur des machines faisant tourner des applications critiques aussi bien sur Unix et ses dérivés comme Linux, que des serveurs Windows NT. Les protocoles X11R6.4 et Xfree86 vont pouvoir être utilisés sur cette version du logiciel qui profite de l’environnement Cocoa et de ses fonctions de multiprocessing. Les fonctionnalités de Mac OS sont supportées par l’application, comme le moteur de rendu Quartz et OpenGL. Mais on y trouve également d’autres gestionnaires de fenêtres que celui d’Apple, Aqua. Notamment le gestionnaire de fenêtres Motif. Xtools est disponible aux Etats-Unis pour 199 dollars (près de 1 500 francs), et pour moitié prix (99 dollars ? près de 750 francs) pour le marché de l’éducation.

Pour en savoir plus :

* Le site de Tenon Intersystem (en anglais)

* Le site de X.org (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur