Les auteurs de virus s’engagent dans des ‘contrats de services’

Cloud

Des auteurs de programmes malveillants proposent à leurs clients de remplacer
un virus s’il est détecté par les éditeurs. C’est inédit, selon MessageLabs.

Des experts en sécurité nous mettent aujourd’hui en garde contre les auteurs de programmes malveillants basés en Russie qui offrent des outils de support et de création de virus.

Un groupe de pirates russes propose un outil permettant d’intégrer un cheval de Troie unique dans un document Word à des fins d’espionnage ou de manipulation de réseaux.
Si le virus est identifié par les éditeurs de logiciels antivirus, le groupe de pirates s’engage à le remplacer automatiquement par un autre.

Des experts en sécurité nous mettent aujourd’hui en garde contre les auteurs de programmes malveillants basés en Russie qui offrent des outils de support et de création de virus.

Un groupe de pirates russes propose un outil permettant d’intégrer un cheval de Troie unique dans un document Word à des fins d’espionnage ou de manipulation de réseaux.
Si le virus est identifié par les éditeurs de logiciels antivirus, le groupe de pirates s’engage à le remplacer automatiquement par un autre.

Les propos de Mark Sunner ont été recueillis par Vnunet.com suite à la publication d’une étude réalisée par IDC concernant les offres de sécurité gérées. Les résultats de cette étude révèlent que les petites entreprises implantées au Royaume-Uni prennent des mesures globalement insuffisantes en matière de sécurité.

La fiabilité et le support sont les grandes priorités des petites entreprises en ce qui concerne les dépenses de sécurité. Mais la plupart des PME ne disposent ni du personnel compétent, ni des ressources nécessaires pour réaliser ces tâches en interne.

Des experts en sécurité nous mettent aujourd’hui en garde contre les auteurs de programmes malveillants basés en Russie qui offrent des outils de support et de création de virus.

Un groupe de pirates russes propose un outil permettant d’intégrer un cheval de Troie unique dans un document Word à des fins d’espionnage ou de manipulation de réseaux.
Si le virus est identifié par les éditeurs de logiciels antivirus, le groupe de pirates s’engage à le remplacer automatiquement par un autre.

Des experts en sécurité nous mettent aujourd’hui en garde contre les auteurs de programmes malveillants basés en Russie qui offrent des outils de support et de création de virus.

Un groupe de pirates russes propose un outil permettant d’intégrer un cheval de Troie unique dans un document Word à des fins d’espionnage ou de manipulation de réseaux.
Si le virus est identifié par les éditeurs de logiciels antivirus, le groupe de pirates s’engage à le remplacer automatiquement par un autre.

Les propos de Mark Sunner ont été recueillis par Vnunet.com suite à la publication d’une étude réalisée par IDC concernant les offres de sécurité gérées. Les résultats de cette étude révèlent que les petites entreprises implantées au Royaume-Uni prennent des mesures globalement insuffisantes en matière de sécurité.

La fiabilité et le support sont les grandes priorités des petites entreprises en ce qui concerne les dépenses de sécurité. Mais la plupart des PME ne disposent ni du personnel compétent, ni des ressources nécessaires pour réaliser ces tâches en interne.

L’étude a également révélé que la mise à jour des solutions de sécurité et la gestion des nouvelles menaces apparaissaient comme les deux grands problèmes auxquels doivent faire face les PME.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 21 février 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur