Les bases d’Oracle et d’IBM gagnent en mobilité

Cloud

Oracle et IBM s’apprêtent à commercialiser des nouvelles versions de leurs bases de données qui permettront à des travailleurs itinérants d’accéder aux données de leur entreprise depuis un ordinateur portatif, un assistant numérique de poche, ou un simple téléphone mobile.

Oracle et IBM, les deux poids lourds des bases de donnée en entreprise, suivent l’exemple de leur concurrent Sybase (voir édition du 29 mars 1999) et lancent des nouvelles applications de bases de données destinées aux systèmes embarqués des appareils mobiles.

IBM dévoile la version 6 de DB2 Universal Database dont il affirme qu’il s’agit de la première base de données à pouvoir servir sur tout type de machines, du portatif au gros système. Big Blue annonce en effet deux nouveaux modules qui viendront compléter sa solution dans le courant de l’année et permettront d’accéder aux données de l’entreprise depuis n’importe où. Il s’agit de DB2 Satellite Edition qui tourne sur Windows (95, 98 et NT) et vise le marché des portatifs et ultra-portatifs et de DB2 Everywhere qui adresse le marché des appareils utilisant les systèmes Windows CE de Microsoft, PalmOS de 3Com ou Epoc de Symbian. Actuellement en phase de bêta test, les deux compléments seront disponibles dans le courant de l’année.

Dans le même temps, Oracle dévoile la “roadmap’ (le “carnet de route”) de sa base de donnée mobile, Oracle 8i Lite, dont il commercialisera une nouvelle version en juin prochain. Le constructeur va notamment y intégrer un support pour les plates-formes Linux. Il travaille aussi sur une version mini-serveur de sa base de données qui sera disponible dans la seconde moitié de l’année. Mais surtout, il prépare comme IBM des modules pour qu’Oracle 8i Lite fonctionne sur les portatifs, les assistants numériques de poche et même les téléphones cellulaires. Oracle s’appuie pour cela sur son projet Panama qui consiste à mettre au point un portail de services Web destinés à tout type d’appareils mobiles (voir édition du 12 avril 1999). Les applications créés dans le cadre de ce projet permettront d’ajouter le support des communications sans fil à sa base de données allégée.

Selon Denise Lahey, vice-présidente de la division produits mobiles et embarqués d’Oracle, “Oracle a rapidement gagné des parts de marché car il est le seul à proposer une solution qui adresse tous les appareils, de l’assistant de poche au gros système. L’objectif est maintenant d’améliorer la souplesse d’utilisation, les fonctionnalités et la puissance d’Oracle 8i Lite pour qu’il colle au mieux au marché émergent de la téléphonie mobile et des systèmes embarqués en général.”

Pour Anne Thomas analyste au Patricia Seybold chargée d’étudier ce marché pour le compte d’Oracle, “les applications d’entreprise ne peuvent plus être confinées aux bureaux des employés. Grâce au progrès des technologies sans fil et de l’informatique, les systèmes des entreprises peuvent désormais être consultés et mis à jour à l’extérieur via des téléphones portables ou des assistants numériques”. Selon elle, les applications mises au point par Oracle sont performantes et permettent de réduire les coûts opérationnels des entreprises grâce aux fonctions de synchronisation et d’optimisation des données qui permettent de centraliser les informations à moindre coût.

Pour en savoir plus :

* http://www.ibm.com (US).

* http://www.oracle.com (US).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur