Les blogs d’Apple : des nids à fuites ?

Cloud
Information - news

Les employés des sociétés travaillant sur des produits pour Mac n’ont pas échappé à la vague d’utilisation des blogs. Quelques personnalités d’Apple participent, tout comme certains développeurs de la Mac BU de Microsoft. Tour de blogs.

Où sont donc les blogs des employés d’Apple ? La question mérite d’être posée, à l’heure où l’Internet croule sous la vague de publications de ces journaux intimes, et alors que les observateurs attendent avec impatience les prochains produits à la Pomme. Croustillant ces blogs ? Nombre de sociétés offrent à leurs employés ce moyen de communication. Microsoft dispose d’un site spécifique à ses propres employés, comme le note l’un d’entre eux, Dennis T. Cheung. Idem pour Sun ou même Oracle. Mais Apple ? Pour Cheung, membre de la Mac BU, l’unité de développement des logiciels Mac de Microsoft (voir édition du 13 février 2003), “il s’avère que je ne connais aucun site d’agrégation des blogs d’employés d’Apple. Google non plus”. La question de l’existence de sites de blogs d’entreprises est en fait liée à la politique de communication de la firme et de la finalité affichée de ces blogs. Les blogs de sociétés, même s’ils peuvent être ouverts au public servent en partie d’exutoire à des journées de travail longues et difficiles, ou d’outil collaboratif ainsi que de lien social. Ainsi sur celui de Microsoft n’est-il pas rare de voir apparaître des lignes de codes et des demandes de conseil, ainsi que leurs réponses. Le site d’Oracle sert de lien pour la communauté des développeurs Oracle. Idem sur celui de Sun.

Des blogs mais pas de scoop

Mais Apple ? Si les fans de Mac cherchent bien à débusquer les blogs de salariés de la firme, un site d’agrégation de ceux-ci n’est pas d’actualité. La raison tient dans la politique de communication de la société, qui repose sur une discrétion draconienne. Selon un des employés blogueur d’Apple, Steve Jobs avait l’habitude de garder un poster de la seconde guerre mondiale intitulé Les indiscrétions peuvent couler un bateau dans son bureau. Du coup, force est de constater que les “journaux électroniques” des employés d’Apple n’ont rien de croustillant : il s’avère particulièrement rare de trouver des sites retraçant les avancées d’employés sur tel ou tel produit. Comme le résume fort à propos un des membres du personnel de Cupertino : “une partie du problème tient dans le fait que pour nous autres personnels d’Apple, la moindre de nos paroles est isolée et disséquée pour connaître d’éventuelles fuites sur de futurs produits. Et comme le secret est une institution dans notre société, nous ne sommes pas en mesure de changer la situation”.

Il y a quand même quelques sites qui brisent tout ou partie des règles “cupertiniennes”. Comme le blog de Dave Hyatt, l’un des développeurs de Safari, le navigateur d’Apple, sur lequel il annonce peu ou prou ses derniers travaux. Mais si le blog de Ken Bereskin, le directeur logiciel de la firme fait l’unanimité, force est de constater qu’il ne livre aucun scoop. Idem pour celui de Wilfredo Sanchez, pourtant l’un des hommes clés des services Internet de la société. Reste la possibilité de musarder sur ces pages de salariés considérés comme les plus près des innovations de la Silicon Valley. Ainsi rira-t-on sur le blog de Jeffrey Hoover, un des développeurs de l’iTunes Music Store, ou sur celui de Chuq Von Rospach, l’un des programmeurs de Mail et aussi l’un des plus anciens employés de la firme. Reste une certitude : le blog reste pour l’instant un outil de communication à utiliser avec précaution.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur