Les bons et mauvais côtés de QuickTime 6.5

Cloud

QuickTime 6.5 était annoncé par Apple comme une version d’importance. Vrai, pour le marché de la téléphonie mobile. Mais pour le Mac, le logiciel accroît la fracture entre les configurations.

QuickTime 6.5 est disponible au téléchargement sur le site d’Apple. Avec ses 19 Mo, le logiciel supporte maintenant les contenus multimédia à destination des réseaux de téléphonie de type GSM et CDMA 2000. Sur ce segment, où Apple vient rejoindre Microsoft et Real, QuickTime dispose de sérieux atouts. Il est à la base des nouveaux formats utilisés sur ces envirpnnements : 3GPP et 3GPP2, AAC, AMR, MPEG-4… Surtout, QuickTime se retrouve au coeur des outils permettant de générer les contenus multimédia. “Pour nos diffusions de vidéo en 3G CDMA &x WIN et CDMA 1x, ainsi que pour nos services de téléchargement de vidéo, nous recommandons QuickTime 6.5 aux créateurs de contenus professionnels”, souligne KDDI, l’un des plus gros concepteurs de contenus japonais, très friand de ces technologies. Peu après le lancement de QuickTime 6 (voir édition du 6 juin 2002), Docomo avait aussi dévoilé un service pour les téléphones capables de créer et de lire des contenus MEPG-4, et s’était réjoui de l’adoption de ces technologies dans QuickTime (voir édition du 4 juin 2003). Concrètement, QuickTime 6.5 permet aujourd’hui à chacun de créer ses propres contenus, diffusables sur réseaux téléphoniques sans-fil !

Obligation d’adopter Jaguar

Si QuickTime fait le bonheur de la téléphonie mobile, tout n’est pas rose côté Mac : QuickTime 6.5 crée un nouveau fossé chez les utilisateurs de Mac OS X ! S’il suffisait d’un système 10.1.3 pour faire fonctionner QuickTime 6, c’est une version 10.2.5 qui est nécessaire pour faire tourner QuickTime 6.5. Conséquence, l’obligation d’adopter Jaguar pour pouvoir profiter des améliorations de QuickTime. Alors que Puma, la version précédente (voir édition du 26 septembre 2001), n’a été abandonnée qu’il y a un peu plus d’un an ! Cette fuite en avant technologique prend ainsi des allures de vente forcée pour les utilisateurs ! Alors que Mac OS 9 ne peut utiliser mieux qu’une version version 6.0.3 de QuickTime, dans le monde Windows, QuickTime 6.5 peut fonctionner avec la vieille version 98 ! Un comble pour les premiers utilisateurs à qui les vertus de la version 6.5 ont sauté aux yeux : “quelqu’un a-t-il remarqué la différence de qualité entre QuickTime et le lecteur de Microsoft ? QuickTime remplit son tampon beaucoup plus vite, dispose d’un écran plus large et la résolution est supérieure à celle de Windows Media Player”, souligne ainsi un utilisateur anonyme sur le site d’Insanely Great Mac. Son comparatif empirique, repose sur les mêmes films d’une mission de robots sur Mars, postés dans les deux formats, sur le site de la Nasa. A première vue, l’amélioration est effectivement flagrante. Mais cela sera-t-il suffisant pour calmer les utilisateurs des anciennes versions du système, avant que leur mécontentement ne gagne les adeptes de Mac OS X ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur