Les cartes accélératrices de Sonnet passent à l’X

Mobilité

Le constructeur de cartes accélératrices Sonnet vient de mettre en ligne les logiciels de mise à jour de ses cartes accélératrices Crescendo et MAXpowr. Les processeurs implantés sur ces cartes sont désormais capables de faire tourner les toutes dernières versions de Mac OS X. De quoi redonner du punch à des vieux Mac en fin de carrière…

Incompatibles Mac OS X ! C’est ce que disait Apple de ses veilles machines beiges, au lancement de son nouveau système d’exploitation. Mais c’était sans compter sur les fabricants de cartes accélératrices qui ont annoncé qu’ils allaient réaliser des efforts pour rendre compatibles les vieux matériels Apple (voir édition du 29 mars 2001) ou leurs clones, à condition de faire l’acquisition d’une de leur carte. C’est le cas de Sonnet Technologies qui vient de livrer les deux premiers morceaux de code capables de rendre des Mac “old world” compatibles avec Mac OS X. On y trouve de vieux Power Mac, des Workgroup Servers, des Daystar Genesis et Millennium, des Mactell, des Power Computing PowerTower Pro, PowerWave, des UMAX mais aussi des Power Macintosh G3 Desktop, Power Macintosh G3 Minitower, Power Macintosh G3 Server et Power Macintosh G3 tout-en-un. Les mises à jour, de 3 et de 1,3 Mo, sont disponibles sur le site de Sonnet. Attention, leur utilisation demande des précautions d’usage et fonctionne avec Mac OS 9.1 pour ce qui est de l’environnement Classic (oubliez 9.2.1 qui n’est pas supporté par la mise à jour). La firme a également prévu de supporter d’autres “vieilles” machines à la Pomme qui sont annoncées par Apple comme étant incompatibles, en raison de leur appartenance à la catégorie “old world”. Cette catégorie définit les ordinateurs s’appuyant sur une Rom physique pour démarrer, à l’inverse des machines dites “new world” qui démarrent sur une Rom logicielle placée dans le dossier système.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur