Les CD-R ne graveront pas plus vite

Mobilité

48X, 52X… Verra-t-on des graveurs 56X ? Rien n’est moins sûr. Cela impliquerait une meilleure qualité du média qui rejaillirait sur les coûts de production. De plus, le gain de temps de gravure ne serait pas forcément au rendez-vous.

Vous attendez que les graveurs atteignent des vitesses de 56X ou plus pour vous décider à changer le vôtre ? N’attendez plus. Selon nos confrères d’ExtremeTech, les graveurs sont arrivés au maximum de leurs capacités à 48X, 52X au mieux.

Selon un responsable du fabricant Memorex, de telles vitesses impliqueraient de fabriquer des disques plus plats afin d’éliminer les “micro bosses”, sources d’erreurs de gravures. Mais cette exigence de qualité nécessite alors un nouveau procédé de moulage, lequel augmenterait les coûts de production et, donc, le prix du CD-R dans le commerce. D’ailleurs, actuellement, si on trouve des graveur 52X, aucun média n’est encore certifié pour cette vitesse.

Des gains de vitesse non proportionnels

Et de toute façon, les différences de temps d’enregistrement entre deux vitesses de gravure ne sont pas toujours en adéquation avec les capacités annoncées des appareils. Elles dépendent également du logiciel utilisé et des traitements inhérents à la technologie (préparation à la gravure et finalisation du disque), générant des temps d’attentes incompressibles et indépendants du graveur.

En testant un graveur 52X et un 48X, le site BareFeats n’a obtenu quasiment aucune différence sur un enregistrement de 400 Mo. Il n’est donc pas certain que les graveurs 56X voient le jour, si ce n’est à des fins marketing. Le temps est venu pour les CD de céder leur place aux DVD qui ont, eux, encore beaucoup de progrès à faire côté vitesse de gravure.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur