Les constructeurs sous le signe de l’Itanium 64 bits

Mobilité

Suivant de près l’annonce officielle d’Intel de la disponibilité de son processeur Itanium, Dell et Microsoft sautent dans le train du 64 bits. Le premier annonce de nouvelles machines pour l’été prochain, tandis que le second donne quelques détails sur les futures versions de Windows XP 64 bits. D’autres acteurs sont également sur les rangs, affirme Intel.

L’avenir sera-t-il placé sous le signe de l’architecture 64 bits ? Devant les récentes annonces faites en ce domaine, il ne fait aucun doute que la phase de test est terminée et que les premières vraies solutions sont opérationnelles. Intel, au coeur du processus, vient en effet de lancer officiellement sa nouvelle génération de processeurs. Les nouveaux processeurs adoptent l’architecture 64 bits, dite IA-64, censée pouvoir répondre à des besoins de grande puissance (traitement de grandes bases de données, calcul scientifique…). Suite a cette annonce, les constructeurs n’ont pas tardé à réagir.

Dell prévoit ainsi de commercialiser dès cet été le premier serveur équipé du nouveau processeur 64 bits Itanium d’Intel. Le modèle PowerEdge 7150 devrait être disponible en juillet ou en août, précise le 1er constructeur informatique mondial. Dell juge que l’architecture 64 bits devrait apporter un gain notable, en termes de puissance et de vitesse, par rapport à la norme 32 bits actuellement en vigueur.

Deux Windows 64 bits

Microsoft, qui restait silencieux sur ce sujet, vient d’annoncer deux versions de Windows 64 bits optimisées pour le processeur Itanium d’Intel et destinées aux serveurs Internet et aux postes de travail… La première version est Windows Advanced Server Limited Edition qui sera destiné au marché OEM des systèmes basés sur l’Itanium. De son côté, Windows XP 64 bits supportera la plupart des applications techniques exigeantes. Les solutions seront toujours compatibles avec les applications 32 bits. Outre Microsoft, trois autres systèmes d’exploitation prendront en charge les systèmes dotés de processeurs Itanium, notamment la plate-forme Hewlett-Packard HP-UX 11i v1.5, IBM AIX-5L et enfin Linux. Caldera, Red Hat, SuSE Linux et Turbolinux devraient par ailleurs proposer des versions 64 bits du système d’exploitation libre.

Autre acteur à se positionner sur l’architecture 64 bits : AMD. Le fondeur accuse toutefois un léger retard face à Intel. Ses deux produits, le Sledge Hammer et le Claw Hammer, ne devraient pas voir le jour avant le deuxième semestre 2002.

Le marché semble prêt

Pour l’heure, Intel estime que 25 constructeurs informatiques commercialiseront leurs premiers serveurs et stations de travail dotés de processeurs Intel Itanium. Intel prévoit que ces fabricants proposeront plus de 35 modèles cette année, alors que “des centaines de fournisseurs de matériel, d’éditeurs de logiciels et d’applications proposent déjà des produits prévus pour cette puce”, peut on lire dans le communiqué du fondeur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur