Les contrats, maillon faible de l’infogérance

Cloud

Pour les entreprises, l’infogérance n’est pas un long fleuve tranquille, surtout quand les contrats sont mal ficelés…

Selon une opinion répandue, l’externalisation de l’informatique, après les ratés des premiers temps, aurait gagné au fil des ans ses lettres de noblesse. Une récente étude du cabinet Cutting Edge Information, intitulée “Outsourcing from strength”, qui repose sur une enquête réalisée auprès de 50 entreprises, bat en brèche cette idée reçue. Il en ressort que plus d’un tiers des entreprises interrogées sont déçues. Et pour cause : ces entreprises mécontentes “oublient” de définir contractuellement des indicateurs d’évaluation de la performance de leur système d’information. L’étude en conclut que le mécontentement vis-à-vis de l’infogérance ne résulte donc pas d’une incompétence des infogéreurs, de leur incapacité à tenir leurs promesses mais plutôt d’une élaboration défaillante de la relation contractuelle entre fournisseur et client. Ces conclusions ne sont pas sans rappeler celles d’une autre étude réalisée sur le même thème par le Gartner Group : elle établissait également une corrélation entre les nombreux échecs en matière d’infogérance et des carences au niveau de l’élaboration des contrats (voir édition du 27 mars 2003).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur