Les cristaux photoniques 3D sur le point de révolutionner l’industrie des télécoms

Mobilité

Les chercheurs du projet NewTon veulent développer un processeur de routage tout optique basé sur l’utilisation de cristaux photoniques

Un groupe de scientifiques européens a publié une étude sur les cristaux photoniques 3D, qu’ils présentent comme une technologie révolutionnaire. Les participants au projet NewTon pensent qu’ils auront développé les premiers composants fonctionnels de cette nouvelle technologie d’ici fin 2008. L’objectif à plus long terme est d’utiliser les cristaux photoniques 3D comme éléments de fabrication des réseaux télécoms.

Ce projet autour du développement de ces cristaux, qui s’échelonne sur trois ans, rassemble une équipe BASF et plusieurs partenaires dans la recherche universitaire ou industrielle : Hanover Laser Center, Thales Aerospace Division, Photon Design, l’Université Technique du Danemark et l’Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications de Bretagne. Le projet est financé pour moitié par l’Union européenne.

Les chercheurs pensent que la lumière peut transmettre une bien plus grande quantité d’informations que ne le permettait jusqu’ici l’électricité. C’est pour cette raison que le recours à la fibre optique se développe pour les usages Internet : téléphonie, surf, partages de photos, accès à la musique…

Mais à l’heure actuelle, cette technologie est encore freinée par un inconvénient majeur au niveau des ‘noeuds du réseau’. L’acheminement des informations à l’utilisateur final s’effectue encore par voie électrique, à défaut de processeur de routage compact, compétitif et entièrement basé sur la technologie optique.

Pour résoudre ce problème, l’équipe NewTon travaille au développement d’un cristal photonique capable de réfléchir uniquement les couleurs uniforme de la lumière blanche en fonction de l’angle d’observation*. Ce phénomène est emprunté à la nature : les couleurs chatoyantes des ailes d’un papillon, par exemple, sont dérivées des propriétés des cristaux photoniques.

“Un cristal photonique 3D structuré pourrait apparaître comme le composant clé d’un semi-conducteur optique compact ou même d’un processeur de routage tout optique”, explique le Dr Reinhold J. Leyrer, chef de projet de la division recherche polymère de BASF. “La conversion des signaux optiques en signaux électriques serait alors inutile.”

L’utilisation de cristaux photoniques serait extrêmement avantageuse pour les fabricants de composants de systèmes de télécommunication. Puisque les cristaux sont plus petits que les composants électriques, la taille et le prix des équipements s’en trouveraient considérablement réduits tout en offrant de meilleures performances.

Les composants et équipements basés sur les cristaux photoniques seraient également plus résistants et moins vulnérables aux radiations électromagnétiques.

*”a photonic crystal capable of reflecting only single colours of the white light depending on the observation angle” dans la version initiale du texte).

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 22 novembre 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur