Les critiques contre Linux, critiquées à leur tour

Cloud

De récentes études qui ont contesté la supériorité de Linux sur Windows sont vigoureusement critiquées par les pro-Linux.

Les pro-Linux contestent les conclusions de deux études récentes comparant les mérites de Linux et de Windows. La première, réalisée par Forrester Research, concerne la gestion des correctifs de failles de sécurité alors que la seconde, qui émane du Yankee Group, aborde la question de l’intérêt économique de Linux par rapport à Windows, notamment dans le cas des grandes entreprises (voir édition du 6 avril 2004). Toutes deux sont favorables à Windows, estimant pour la première que Microsoft publie des correctifs de sécurité plus rapidement que les divers distributeurs Linux. Quant à la seconde, qui repose sur une enquête réalisée auprès de décideurs informatiques d’entreprises moyennes et grandes, elle établit que le TCO (total cost of ownership) d’une infrastructure matérielle sous Windows est inférieur à ce qu’il serait après une migration sous Linux. Les distributeurs Linux épinglés par Forrester Research ? Debian, Red Hat, Suse et MandrakeSoft ? se sont fendus d’un communiqué commun.

La méthodologie en question

Premier point : ils ne contestent pas la validité des informations sur lesquelles Forrester a travaillé, à savoir un historique sur un an de toutes les failles de sécurité découvertes sur Windows et Linux et les délais de publication des correctifs. Ils reconnaissent donc qu’effectivement Microsoft est plus réactif que les distributeurs Linux ; selon ces chiffres, il faut en moyenne 25 jours à Microsoft pour publier un correctif, contre 57 jours pour Red Hat et Debian ; 74 pour Suse et 82 jours pour Mandrakesoft. Les distributeurs estiment néanmoins que l’on ne peut en conclure que Windows est plus sûr que Linux. Car pour affirmer une telle chose, il faudrait prendre en compte d’autres paramètres, à commencer par la gravité des failles. Quant à l’étude du Yankee Group, elle est critiquée par les tenants de Linux sur le plan de la méthodologie. Il semble en effet qu’elle a été menée par Sunbelt Software, un vendeur d’utilitaires pour Windows, qui diffuse par ailleurs une lettre d’information électronique destinée aux administrateurs Windows. L’enquête a été réalisée par voie électronique à partir de la liste de diffusion de la lettre d’information. Ses résultats ont été complétés par quelques entretiens menés de visu par le Yankee Group. Elle reflète donc l’opinion d’administrateurs Windows et non d’administrateurs systèmes en général. En outre, seul le paramètre économique a été pris en compte alors que la décision de migrer vers Linux peut être motivée par d’autres arguments comme de s’affranchir d’un fournisseur unique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur