Les Déçus du Câble donnent du fil à retordre à Numericable

Mobilité

L’association des clients mécontents chez Numericable multiplie les actions
en justice. Le câblo-opérateur se crispe et l’auteur du slogan “Misericable” en
fait les frais.

Aujourd’hui, mardi 13 février, Marcel Lacour a reçu une lettre recommandée avec accusé de réception de la part de Marc Laufer, Directeur général de Numericable. Un courrier qui est loin d’être cordial puisque le câblo-opérateur invite cet habitant de la commune de Vitré (Ille-et-Vilaine), client de Numericable mais désormais connu pour son activisme à la tête de l’association Les Déçus du Câble, à cesser “sa campagne de déstabilisation envers ses clients”. Numericable lui reproche en particulier les propos jugés dénigrants qu’il a tenus dans les colonnes du journal Ouest France dans un article daté du 20 décembre 2006. Ce papier relatait les problèmes techniques liés aux têtes de réseaux du câblo-opérateur pour la réception de la TNT chez l’habitant. Jusqu’ici, il s’agit juste d’une simple lettre d’avertissement de Numericable, qui “se réserve le droit d’initier une action en justice, y compris au pénal”. Etc. Etc.

On l’a compris, le torchon brûle entre le câblo-opérateur et l’association Les Déçus du Câble. Et la grogne s’amplifie. “Nous arrivons à saturation. Entre le téléphone, les e-mails et le fax, nous n’arrêtons pas de recevoir des témoignages de clients mécontents de Numéricable”, explique Marcel Lacour. Celui-ci assure avoir reçu des messages de 2000 personnes de plusieurs grandes villes de France (Angers, Bordeaux, Lyon, Metz, Paris?). Pour gérer la situation, l’association envisage de monter des antennes locales. Dans les lettres, on retrouve souvent les mêmes motifs d’insatisfaction : prestations de services non assurés, pannes récurrentes, surfacturation?“Nous demandons aux personnes qui nous contactent des attestations nominatives dans lesquels les problèmes rencontrés avec Numéricable sont mentionnés (?) Nous voulons apporter des éléments de preuve devant la justice”, poursuit Michel Lacour.

Parce que, désormais, les débats vont se déplacer sur le terrain judiciaire. La semaine dernière, au nom de l’association Les Déçus du Câble, Marcel Lacour a porté plainte contre le câblo-opérateur au motif de “publicité mensongère, abus de biens sociaux et tromperie”. Pour enfoncer le clou, il a également engagé une procédure devant la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF). Encore plus accablant : une plainte pour “abus de biens sociaux” auraît également été déposée. “Nous nous trouvons face à des gens peu scupuleux qui utilisent des bons de prélèvement automatique pour récolter des sommes d’argent qui n’ont plus rien à voir avec l’abonnement”, s’indigne Marcel Lacour.

La coupe est pleine

Vendredi dernier, Numericable a réagi à travers un communiqué de presse. “Les sociétés Noos et Numericable n’ont à ce jour connaissance d’aucun recours ou action intenté par M. Marcel Lacour, ou son association, à leur encontre”, peut-on lire. “Du fait de la nature et de la réitération des propos diffamants, inexacts et dénigrants tenus par l’intéressé et relayés par la presse, Noos et Numericable mettent ce jour en demeure Monsieur Lacour de cesser ses pratiques et déclarations injustifiées”.

Le câblo-opérateur essaie également de le décrébiliser. “La société Numericable rappelle à ce titre qu’elle est accusée par Monsieur Lacour à Vitré de ne pas fournir notamment un service de qualité pour l’Internet et le téléphone, et souhaite préciser que ces services ne sont pas commercialisés dans cette commune, où seule la télévision est proposée en raison des caractéristiques techniques du réseau”. Bien essayé mais Michel Lacour reconnaît bien volontiers que ses problèmes avec Numéricable ne concerne que la télévision. “Numericable fait la sourde oreille depuis des années. La société va maintenant devoir répondre”, explique le porte-parole des c lients mécontents.

(Cliquez pour lire la suite de l’enquête page suivante)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur