Les développeurs Apple en route pour la WWDC 2001

Mobilité

La Mecque du développement pour la plate-forme Apple, la WorldWide Developer Conference (Conférence Mondiale des Développeurs) se tiendra du 21 au 25 mai à San Jose, en Californie. L’événement devrait être l’un des plus importants depuis le lancement du Macintosh en 1984. Pour l’occasion, Apple y distribuera aux premiers inscrits 1 500 systèmes MacOS X dans une pochette en cuir…

La conférence des développeurs Apple est l’occasion pour la firme à la Pomme de remotiver ses équipes. Chaque année, près de 4 000 processionnaires prennent la direction du Centre de Conventions situé sur San Carlos Avenue, en plein coeur de la ville de San Jose. Cette année, ce rassemblement est plus important que jamais : il aura lieu deux mois après la sortie de MacOS X et deux mois avant son implantation sur les lignes de produits Apple ! L’enjeu est considérable, puisque les développeurs rassemblés pourront enfin “parler concret” avec les équipes de Cupertino.

En effet, si jusqu’à présent les versions du nouveau logiciel système n’étaient que des bêtas (des versions en cours de développement), la prochaine réunion de San Carlos permettra aux invités de s’appuyer sur la version commercialisée pour soulever les habituelles questions, remarques, interrogations et critiques qu’ils peuvent formuler. Et suivre dans le même temps les démonstrations des technologies qu’Apple se prépare à livrer au marché. Une centaine de sessions techniques destinées à un regard “en profondeur” et à la mise entre les mains des professionnels de ces technologies sont effectivement prévues. Les sujets abordés iront de la création d’applications tirant le meilleur parti de la nouvelle interface graphique “Aqua”, à des développements pour le Web avec le logiciel “Webobjects”. Pour l’occasion et pour marquer l’évènement, Apple distribuera aux 1 500 premiers inscrits un écrin en cuir enfermant la version commerciale de MacOS X.

Un point nécessaire sur le large champ d’action d’Apple

Le rendez-vous de San Carlos doit voir également les développeurs plancher sur les meilleures façons d’utiliser le florilège de technologies qui doivent déboucher dans le même temps. Comme les divers environnements en natifs que possède le système : Carbon permettant le portage des applications Mac déjà existantes vers MacOS X, Cocoa qui se présente comme l’environnement d’avenir de la plate-forme, l’UNIX BSD qui doit permettre de recompiler des applications existant dans le monde UNIX pour les faire fonctionner sur Mac, et Java qui doit permettre à terme de s’affranchir des applications implantées sur l’ordinateur pour en profiter à moindre coût par l’intermédiaire d’Internet. Cette configuration laisse entrevoir des potentiels extraordinaires : 4 environnements permettant aux développeurs de tous horizons, mais aussi aux futurs utilisateurs, de sortir du compartiment “seulement sur le Mac” dans lequel les observateurs enferment habituellement l’univers d’Apple.

Pour en savoir plus :

* S’inscrire à la conférence (en anglais)

* Une leçon de chose par Apple : la carbonisation (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur