Les écrans LCD pourraient rapidement devenir obsolètes

Mobilité

Des chercheurs américains dévoilent une technologie permettant de produire en
masse des écrans s’appuyant sur les nanotechnologies.

Les écrans de télévision LCD pourraient rapidement devenir obsolètes si l’on en croit les nouvelles découvertes effectuées par certains chercheurs américains. Les professeurs Vincent Donnelly, Demetre Economou et Paul Ruchhoeft, qui travaillent pour l’université de Houston (Cullen College of Engineering), ont en effet mis une technique permettant de produire en masse des terminaux s’appuyant sur les nanotechnologies.

Leur découverte pourrait, selon eux, faire évoluer les écrans de télévision LCD vers une technologie supérieure : la FED (Field Emission Display).

Cet “affichage à émission de champ” s’appuie sur un vaste éventail de nanotubes de carbone ? les émetteurs les plus puissants découverts à ce jour ? pour restituer une image dans une plus haute résolution que sur un écran LCD.

Une technique de fabrication de matériaux nano-organisés permet de produire en masse des réseaux ordonnés de nanotubes de carbone et de rendre viable la conception de l’affichage à émission de champ. Pour cela, un dispositif de photolithographie “standard” permet d’oter de manière sélective des parties d’un film fin et d’y déposer des faisceaux d’ions sur un substrat tel qu’une galette de silicium.

Ce processus peut être reproduit sur des milliards de petits trous très rapprochés les uns des autres et sur une zone dont la seule limite réside dans la taille du faisceau d’ions.

Il est possible de former simultanément des revêtements nanostructurés sur toute la galette de silicium, selon le professeur Economou. Il ajoute que cette technique est bien plus rapide que la gravure par faisceau d’electrons ou celle qui est obtenue en utilisant un microscope à effet tunnel.

Adaptation d’un article de Vnunet.com en date du 5 septembre 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur