Les élections américaines déclenchent une vague de cyber-squatting

Mobilité

Depuis le début de la campagne présidentielle, plus de 1 900 noms de domaine associés aux noms des candidats ont été enregistrés.

Le lancement de la campagne présidentielle américaine s’est accompagné d’une augmentation significative du nombre de cyber-squatteurs cherchant à tirer profit de la soif d’informations du public. Selon NetNames, un service de gestion des noms de domaine, plus de 1 900 noms de domaine associés aux candidats présidentiels ont été enregistrés à l’heure où les spéculateurs en ligne tentent de profiter de l’augmentation de la couverture médiatique.

Hillary Clinton est la candidate la plus populaire sur le Web avec 1 080 noms de domaine enregistrés à son nom avec des sites tels que Clintonsucks.org. Barack Obama talonne sa rivale démocrate avec 635 noms de domaines enregistrés, parmi lesquels Thebarackobamasong.com qui comprend une chanson écrite et interprétée par son partisan Alan Burrell. Le candidat républicain John McCain est à la traîne avec seulement 269 noms de domaine enregistrés à son nom.

Clintonsucks.org, Mccainsucks.com…

On ne compte plus les noms peu flatteurs comme Stopjohnmccain2008.com ou Mccainsucks.com. “La course présidentielle américaine attire une importante couverture médiatique et tous les candidats ont investi massivement dans l’engagement de leur électorat en ligne, mais il demeure très difficile de mettre un frein à la création de sites négatifs“, souligne Jonathan Robinson, directeur des opérations chez NetNames.

“Dans le même temps, les cyber-squatters enregistrent des noms de domaine associés aux candidats présidentiels pour diriger ceux qui s’y attendent le moins vers des pages bourrées de publicités payantes.”

Si un grand nombre de noms de domaine conduit à des sites de soutien ou de haine, une proportion importante oriente les utilisateurs vers des sites à revenus publicitaires où des cyber-squatters profitent des personnes à la recherche d’informations officielles sur les candidats. Un cyber-squatter de Californie a même tenté de vendre les noms de domaine Ihatebarackobama.com et Ihatehilaryclinton.com pour $1 299 immédiatement après les avoir enregistrés.

Traduction de l’article US election sparks cyber-squatting frenzy de Vnunet.com en date du 29 février 2008


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur