Les entreprises davantage séduites par la virtualisation que par le cloud computing

Cloud

Selon Forrester, les entreprises et les PME portent un intérêt réel à la virtualisation de serveurs et des OS. Elles sont plus frileuses avec le cloud.

La virtualisation des serveurs est une pratiquequi commence à bien s’implanter au sein des entreprises. Le cabinet Forrester estime aujourd’hui qu’“une majorité des entreprises ont adopté la virtualisation des serveurs”, selon son étude menée auprès de 2600 décideurs informatiques d’entreprises et de PME, en Europe et aux Etats-Unis.

Selon le cabinet d’études, un constat s’impose. A l’heure de renouveler les infrastructures informatiques, les DSI se doivent de respecter quelques obligations, comme “la flexibilité de ces systèmes”, “leur efficacité” et “leurs performances”. La virtualisation des serveurs leur semble donc être la réponse appropriée.

Ainsi, plus de la moitié des entreprises interrogées (54%°) a affirmé avoir appliqué la virtualisation de serveurs x86 ou sera en mesure de le faire dans le courant de l’année. Les PME montrent elles aussi l’exemple : 53 % d’entre elles ont déjà virtualisé leurs serveurs x86 ou le feront dans les 12 prochains mois.

La virtualisation des systèmes d’exploitation a aussi son importance

Les systèmes d’exploitation amorcent eux aussi le virage de la virtualisation : le cabinet Forrester affirme que presque un tiers des entreprises (31%) ont déjà mis en place la virtualisation de leurs OS.

La tendance est légèrement plus marquée dans les PME : 36% ont annoncé avoir procédé à la virtualisation de leur environnement d’exploitation.

Et ces initiatives vont perdurer : “D’ici deux ans, les entreprises [… ] prévoient de virtualiser une moyenne de 54 % de l’ensemble de leurs systèmes d’exploitation, alors que les P.M.E. [… ] s’attendent à un taux de virtualisation correspondant à 61 %.”

Vers une baisse de la facture énergétique et des coûts informatiques

Ce premier pas dans le monde de la virtualisation pourrait permettre aux services en mode cloud computing de davantage séduire les DSI. Mais le chemin est encore long. 5% des entreprises sondées avouent avoir recours à ce type d’hébergement, et seulement 5% estiment qu’elles utiliseront l’informatique en nuage au cours de ces 12 prochains mois.

Ces “alternatives technologiques” en plein développement permettent aussi aux entreprises de mieux contrôler leur facture énergétique, liée à l’alimentation électrique et au refroidissement. En outre, 70% des entreprises et 74% des PME souhaitent faire baisser leurs coûts informatiques grâce à la virtualisation et au cloud computing.

La virtualisation des serveurs est une pratiquequi commence à bien s’implanter au sein des entreprises. Le cabinet Forrester estime aujourd’hui qu’“une majorité des entreprises ont adopté la virtualisation des serveurs”, selon son étude menée auprès de 2600 décideurs informatiques d’entreprises et de PME, en Europe et aux Etats-Unis.

Selon le cabinet d’études, un constat s’impose. A l’heure de renouveler les infrastructures informatiques, les DSI se doivent de respecter quelques obligations, comme “la flexibilité de ces systèmes”, “leur efficacité” et “leurs performances”. La virtualisation des serveurs leur semble donc être la réponse appropriée.

Ainsi, plus de la moitié des entreprises interrogées (54%°) a affirmé avoir appliqué la virtualisation de serveurs x86 ou sera en mesure de le faire dans le courant de l’année. Les PME montrent elles aussi l’exemple : 53 % d’entre elles ont déjà virtualisé leurs serveurs x86 ou le feront dans les 12 prochains mois.

La virtualisation des systèmes d’exploitation a aussi son importance

Les systèmes d’exploitation amorcent eux aussi le virage de la virtualisation : le cabinet Forrester affirme que presque un tiers des entreprises (31%) ont déjà mis en place la virtualisation de leurs OS.

La tendance est légèrement plus marquée dans les PME : 36% ont annoncé avoir procédé à la virtualisation de leur environnement d’exploitation.

Et ces initiatives vont perdurer : “D’ici deux ans, les entreprises [… ] prévoient de virtualiser une moyenne de 54 % de l’ensemble de leurs systèmes d’exploitation, alors que les P.M.E. [… ] s’attendent à un taux de virtualisation correspondant à 61 %.”

Vers une baisse de la facture énergétique et des coûts informatiques

Ce premier pas dans le monde de la virtualisation pourrait permettre aux services en mode cloud computing de davantage séduire les DSI. Mais le chemin est encore long. 5% des entreprises sondées avouent avoir recours à ce type d’hébergement, et seulement 5% estiment qu’elles utiliseront l’informatique en nuage au cours de ces 12 prochains mois.

Ces “alternatives technologiques” en plein développement permettent aussi aux entreprises de mieux contrôler leur facture énergétique, liée à l’alimentation électrique et au refroidissement. En outre, 70% des entreprises et 74% des PME souhaitent faire baisser leurs coûts informatiques grâce à la virtualisation et au cloud computing.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur