Les entreprises IT européennes en manque de confiance

Mobilité

Pour Gartner, les entreprises IT européennes vont devoir s’adapter aux changements annoncés de leur secteur. Principal conseil de l’analyste : garder confiance en l’économie européenne.

L’analyste Gartner prévoit une croissance de 3,6 % en Europe en 2005 contre 5,6 % à l’échelle mondiale. Il estime que ces mauvais chiffres européens sont dus au fait que beaucoup d’entreprises des technologies de l’information (IT), après avoir surmonté des gros problèmes comme le bug de l’an 2000, relâchent maintenant leurs efforts et leurs investissements, pensant qu’il n’y a plus de défi technologique imminent à relever.

Ce n’est pourtant pas l’avis de l’analyste, selon lequel une série de nouvelles technologies et de changements dans l’organisation vont profondément toucher tous les principaux secteurs des IT. Gartner constate un manque de confiance dans l’économie européenne, ce qui contribue à la faible croissance des IT dans la région. C’est pourquoi il conseille aux entreprises leaders dans ce domaine d’être plus courageuses pour donner l’exemple et renforcer l’indice de confiance.

Ainsi, afin de guider les sociétés dans leurs choix stratégiques, Gartner prodigue quelques conseils et nous fait part de ses estimations pour l’Europe. Selon lui, d’ici 2007, les ordinateurs portables détenus par les employés seront adoptés par 20 % des entreprises IT considérées comme férues des nouvelles technologies. Cela au moment même où les PC, les systèmes serveurs et les systèmes d’exploitation seront inextricablement liés les uns aux autres.

Baisse annoncée du nombre de développeurs

D’autre part, Gartner prévient que la pratique consistant à investir dans les logiciels passivement et de façon continue pourrait bien compromettre les perspectives de succès des entreprises. Il avise donc ces dernières d’adopter un chemin de développement réfléchi en fonction des besoins. Et pour lui, on s’orientera vers le développement de nouvelles générations d’applications avec des architectures orientées services (SOA) basées sur des millions de modules, ce qui devrait conduire d’ici 2009 à une baisse de 30 % du nombre de développeurs employés directement par les entreprises qui ne sont pas éditeurs de logiciels.

Pour ce qui est des investissements réseaux, 80 % des entreprises de la zone Europe seront, selon Gartner, reliées à un serveur de communications supportant la téléphonie sur IP. Les deux derniers conseils donnés par Gartner visent le management et les services. Ainsi, d’ici 2012, une proportion de 25 % des demandes d’applications seraient envoyées par une infrastructure fonctionnant en temps réel (RTI), hébergée par les entreprises ou par les fournisseurs de service ; il faut même s’attendre à une hausse de cette pratique de 3 % en 2005.

Délocalisation des opérations IT

En termes de management, Gartner estime que les opérations IT des sociétés seront peu à peu exportées d’Europe. Le processus sera long et complexe mais devrait toucher la globalité des entreprises en 2015, à part quelques grands groupes qui garderont une partie des activités IT dans leur maison mère. Ainsi, pour Gartner, les entreprises IT européennes devront savoir prendre des décisions clés et garder confiance dans le marché pour espérer jouer un rôle de premier plan.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur