Les épreuves olympiques à la carte avec Microsoft Silverlight

Mobilité

Microsoft propose un véritable bijou d’interactivité sur le Web sur le thème des JO de Pékin. A condition d’installer sa technologie propriétaire Silverlight.

A l’occasion des jeux olympiques de Pékin, Microsoft propose la diffusion de milliers d’heures de direct, ainsi que la possibilité de regarder les épreuves à la carte. Le géant informatique s’est associé à la chaine américaine NBC, qui détient l’exclusivité des droits de retransmission aux Etats-Unis, et offre bien plus que de la télévision sur Internet.

Ce service illustre l’avènement des applications Internet riches (RIA) de Microsoft grâce à Silverlight. Basée sur XAML, la technologie améliore les présentations multimédia (contenant de la 2D, des animations, du dessin vectoriel, de la vidéo et de l’audio) en complément du code HTML. Mais pour fonctionner, il nécessite l’installation d’un plugin dans son navigateur. Et c’est le but de cette “opération séduction” de la part de Microsoft: encourager les gens à installer sa technologie propriétaire.

Soupçonné de fausser la concurrence

L’entreprise de Bill Gates est en effet largement dominée dans le domaine des environnements RIA par Adobe, dont le Flash media player est la technologie la plus utilisée pour la lecture de contenus vidéo et interactif. Flash player se trouve sur environ 99% des ordinateurs, tandis que Windows Media de Microsoft, et Quicktime d’Apple sont à la traine. Le plugin Silverlight est disponibles pour Internet Explorer 6, Internet Explorer 7, Safari et Firefox. Mais il n’est pas encore officiellement disponible sous Linux, ce qui alimente les critiques à l’égard de Microsoft bien que Novell teste actuellement une version pour l’environnement libre.

Par ailleurs, Microsoft est soupconné de fausser la concurrence en cherchant à imposer Silverlight sur les futures plateformes Windows. “Ils jouent toujours au même jeu”, explique le professeur d’Internet à Georgetown University Michael R. Nelson dans le New York Times, faisant allusion à la période des années 90 où Microsoft a limité la concurrence. L’intégration par défaut d’Internet Explorer, et sa gratuité, dans Windows ont par exemple tué son concurrent, Netscape, tout comme la vente liée de Windows avec les PC de constructeur. Mais le marché a changé et la concurrence s’est étoffée. Il n’est pas certain que Silverlight s’impose aujourd’hui aussi facilement et rapidement qu’Internet Explorer ou Windows.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur