Les Etat-Unis demeurent le foyer principal du phishing

Cloud

Selon un rapport édité par RSA, les banques américaines restent la cible
privilégiée pour ce type d’attaque. Quelle que soit la taille.

Les attaques par phishing se déploient un peu partout sur la planète. Si les Etats-Unis représentent toujours la source la plus importante des tentatives d’arnaques par courrier électronique, le taux d’émission des attaques est néanmoins passé sous la barre des 50 % au mois d’août 2006. C’est ce qui ressort du rapport Phishing Intelligence Report établi par le Centre de commandement anti-fraudes de RSA Cyota (Cyota Anti-Fraud Command Center).

Les Américains sont “concurrencés” par l’Allemagne, l’Australie, l’Estonie et la Suède qui concentrent à eux seuls 37 % des attaques. Les cinq derniers pays analysés, l’Inde, la Corée du Sud, la Russie et le Royaume Uni, produisent moins de 15 % des mails frauduleux, dont 1 % pour la France. A noter la disparition de la Chine du classement établi par RSA. L’Empire du Milieu quitte le top 10 pour tomber à la 16ème place des pays émetteurs de courriers électroniques frauduleux.

Les banques sont les principales victimes du phishing. Certes, les institutions nationales américaines restent en ligne de mire mais les banques régionales ne sont plus à l’abri. “Les attaques envers les banque de plus petite taille est une tendance très vivace qui devrait se poursuivre en 2007 “, précise le rapport.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur