Les États-Unis découvre YouTube sur le mobile… après la France

Mobilité

YouTube lance une version finale de sa plate-forme pour mobile. En France, SFR avait bénéficié d’une période d’excluvisité dès l’été 2007.

Alors que la consommation de vidéos sur Internet est en pleine croissance, YouTube renforce sa présence dans le domaine de la mobilité aux Etats-Unis. La plate-forme de diffusion et de partage de vidéos propose depuis le 24 janvier une déclinaison améliorée de son service sur Mobile, espérant toucher une cible d’environ 100 millions de personnes.

Accessible à l’adresse m.youtube.com, YouTube for Mobile va permettre aux utilisateurs de “mettre en ligne leurs vidéos depuis leurs portables, et de les partager en temps réel” ainsi que d’accéder au catalogue du site, “soit plusieurs dizaines de millions de vidéos”, peut-on lire dans un communiqué de la société Web 2.0, propriété de Google.

Le service sera, dans un premier temps, uniquement accessible depuis les téléphones portables équipés de la technologie 3G, ce qui représente un marché de quelque 100 millions de personnes à travers le monde. “Nous voulons que de plus en plus de gens essaient la vidéo mobile”, explique Hunter Walk, directeur de produits chez YouTube.

Un service initialement payant

Ce n’est pas la première fois que YouTube s’aventure sur le terrain de la mobilité. À peine après avoir été racheté par Google en 2006, le site de partage de vidéos proposait un service initialement payant de mise en ligne et consultation de vidéos depuis les portables. Mais les vidéos étaient en nombre limité et accessibles depuis seulement certains modèles de téléphones.

Au printemps 2007, YouTube a lancé m.youtube.com, un service censé être compatible avec tout combiné équipé d’un navigateur XHTML (Opera mini, IE mobile et MiniMap de Nokia). Mais seulement une partie du catalogue de YouTube était accessible. Un problème que YouTube règle aujourd’hui avec cette nouvelle version.

Les ‘mobinautes’ français ont eu beaucoup de chance puisque SFR avait proposé dès l’été 2007 l’arrivée de YouTube sur mobile. Le deuxième opérateur mobile avait fait appel à d’autres poids lourds du contenu Web comme eBay, Google ou Dailymotion pour accompagner la sortie de ses nouveaux forfaits Illimythic, son produit phare pour les fêtes de fin d’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur