Les fondateurs de Skype repartent à la pêche de technologies de rupture

Cloud

Niklas Zennström et Janus Friis (Skype, Kazaa, Joost…) lancent Atomico Ventures II, un fonds d’investissement doté de 165 millions de dollars pour accompagner en phase d’amorçage des start-up innovantes.

Quand la fièvre de la création de start-up ne vous lâche pas…

Le suédois Niklas Zennström et le Danois Janus Friis sont les deux serial-Net entrepreneurs à l’origine de services comme Kazaa (P2P), Skype (le service téléphonie sur Internet qui a quitté le giron d’eBay) ou Joost (plate-forme vidéo tombée dans le giron d’AdConion).

Ils poursuivent leurs investissements dans la création de jeunes pousses (européennes si possible) à travers leur société de capital-risque Atomico Ventures, basée à Londres.

Pour cela, ils viennent de mettre sur place la deuxième génération de leur fonds d’investissement commun Atomico Ventures II, doté de 165 millions de dollars.

“Nous nous efforcerons d’investir sur des entrepreneurs exceptionnels qui bâtissent des entreprises exceptionnelles. Nous allons cibler les entreprises dans lesquelles nous pensons déceler un potentiel susceptible de générer une croissance significative, de transformer leurs industries et de fournir de solides rendements”, précise Niklas Zennström, P-DG d’Atomico dans un communiqué.

Ayant un goût prononcé  pour les “technologies de rupture”, Atomico Ventures II veut accompagner les sociétés dès la phase d’amorçage.

C’est le cas avec les jeunes pousses Jolicloud de Tarik Krim (OS pour les netbooks), ChemistDirect (pharmacie en ligne au Royaume-Uni) et Playfire (réseau social pour gamers).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur