Les fusions-acquisitions repartent à la hausse

Mobilité

Le nombre de fusions-acquisitions dans le secteur des nouvelles technologies en Europe retrouve le niveau atteint en 2000, aux plus beaux jours de la bulle Internet.

Si la prochaine introduction en Bourse de Google (voir édition du 27 juillet 2004) a remis au goût du jour les transactions financières liées aux nouvelles technologies aux Etats-Unis, l’Europe n’est pas en reste. Selon le Figaro économie du 3 août 2004, “les fusions et les acquisitions qui concernent des sociétés européennes repartent de l’avant, à un niveau qui n’avait été enregistré depuis 2000, lors de la ‘bulle’ Internet”.

S’appuyant sur une analyse de la banque d’investissement Regent Associates, le journal économique recense 1 118 transactions au premier trimestre 2004 contre 665 pour la même période de l’année précédente. Une augmentation des fusions-acquisitions également constatée entre le premier et le deuxième trimestre 2004. Paradoxalement, le montant des transactions est stable, à 50 milliards de dollars pour le premier semestre 2004 contre 50,3 milliards en 2003.

Les secteurs des services informatiques, des médias électroniques et des sociétés de contenu sont les plus dynamiques ; celui des logiciels reste stable en nombre de transactions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur