Les futurs processeurs mobiles d’Intel

Mobilité

En même temps qu’il nous dévoilait les plans d’Intel pour les processeurs d’ordinateurs de bureau, The Register s’intéressait aussi au sort des processeurs pour portables. Des baisses de prix sont annoncées et là aussi les nouveautés ne manquent pas.

Si des baisses de prix sont prévues sur les processeurs Intel destinés aux ordinateurs de bureau (voir édition du 1er février 2001), ceux qui équipent les ordinateurs portables ne sont pas en reste. Voici ce que nous dévoile The Register. En mars sera lancé le PIII mobile à 1 GHz. Vendu 772 dollars, il verra son prix baisser pour passer à 637 dollars le 27 mai. La version à 900 MHz lancée à 562 dollars passera, elle, à 508 dollars le 15 avril avant de tomber à 423 dollars le 27 mai. Deux PIII “low voltage” (basse tension) sont attendus, le 27 février d’abord avec une fréquence de 700 MHz, suivi ensuite d’une version à 750 MHz. Tous deux auront le même prix de lancement : 316 dollars. Toujours le 27 mai, peu de temps après l’arrivée du 750 MHz, le prix du 700 MHz tombera à 241 dollars. A cette date, le PIII à 600 MHz passera de 241 dollars (prix au 28 janvier) à 198 dollars. Un PIII “ultra low voltage” à 600 MHz vendu 209 dollars viendra épauler le 500 MHz débarqué ce mardi 30 janvier, qui coûte lui 208 dollars (voir édition du 30 janvier 2001).

Les prix des Celeron mobiles varieront peu

En mars arrivera aussi un Celeron mobile à 750 MHz suivi d’un 800 MHz fin avril ou début mai, en attendant les 850 MHz et 900 MHZ à partir du troisième trimestre. Les prix des Celeron mobiles ne vont pas beaucoup baisser, celui à 800 MHz devrait coûter 170 dollars, son lancement devrait correspondre à celui des Celeron “low voltage” et “ultra low voltage” à 600 MHz tous deux, vendus respectivement 134 et 144 dollars.

Pour les ultra-portables, Intel prépare des Pentium 3 version “ultra low voltage” à 600 MHz pour le troisième trimestre. Le PIII à 600 MHz sera rapidement retiré du marché remplacé en septembre par un processeur Tualatin à 700 MHz avec 512 Ko de cache de niveau 2, gravé à 0,13 micron et que viendra épauler le chipset 440MX qui possède un front side bus (FSB) à 100 MHz. En début d’année prochaine, la fréquence devrait passer au-delà des 700 MHz tandis que le Celeron mobile à 600 MHz sera remplacé par un Tualatin avec, lui, 256 Ko de cache de niveau 2.

Un nouveau chipset plus rapide

Le chipset 440MX sera employé pour les plus petits modèles de portables jusqu’en septembre avec l’arrivée du chipset 830M, (nom de code Armador) doté d’un FSB à 133 MHz. A cette époque, un Tualatin à 800 MHz, avec 512 Ko de cache de niveau 2, sera normalement disponible. Ce Tualatin devrait fonctionner avec à la fois le 440MX et le 830M. Début 2002 verra l’arrivée d’un processeur Tualatin cadencé à 800 MHz et au-delà, en remplacement du PIII mobile “low voltage”, un processeur qui ne devrait pas dépasser les 750 MHz. En début d’année prochaine, le Tualatin pour portables avec seulement 256 Ko de cache de niveau 2 devrait aussi disparaître.

Quand on se penche sur les portables “classiques” on constate aussi la même logique. Des PIII mobiles à 900 MHz et 1 GHz devraient faire leur entrée à partir de juin avant d’être supplantés par les Tualatin avec 512 Ko de cache de niveau 2, cadencés à 1,06 et 1,13 GHz. La fréquence de 1,2 GHz devrait suivre avant 2002. Ensuite arriveront les premiers Northwood mobiles, prévus pour février 2002 et cadencés à 1,5 et 1,6 GHz. Mais nous n’y sommes pas encore…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur