Les géants de l’informatique se mettent à jouer

Mobilité

Tandis que Mattel et Intel préparent un microphone et une caméra pour les jeunes enfants, Bandai et Microsoft prévoient de faire parler les héros de plastique de la série Power Rangers. Uniquement aux Etats-Unis. Dommage.

Non, les puces Intel ne font pas seulement tourner des jeux sanguinolents à la sauce Doom. Pour les plus jeunes, le fondeur prépare avec Mattel une gamme de jouets qui vient d’être présentée lors d’un salon à New York. Le premier associe un micro à un logiciel, sous le nom Sound Morpher, pour les enfants d’au moins six ans. Le but est de capter des sons, de les mixer et de les modifier sur son ordinateur en rajoutant des effets, de l’écho, etc. L’autre jouet consiste en une caméra, pour capturer de la vidéo ou des images fixes… bref, à ne pas laisser traîner dans la chambre des parents. L’enfant peut incruster son image dans un jeu, pour “se voir jouer sur l’écran de l’ordinateur”. Intéressé ? Désolé, ces produits sont pour l’instant réservés au marché américain.

Microsoft ne chôme pas non plus. L’éditeur participe avec le japonais Bandai au lancement d’un service interactif, qui proposera de télécharger des phrases au sein de la puce d’un personnage de la série Power Rangers. De quoi le faire causer ou éructer les ordres de sa prochaine mission intergalactique. Enfin, un partenariat avec Fisher-Price (filiale de Mattel) doit donner naissance au lancement en juin 2000 d’une tablette IntelliTable, où l’enfant s’amusera – semble-t-il – avec plusieurs anneaux. Mais là encore, la sortie sur le marché français n’est pas au programme.

Pour en savoir plus :

* Mattel

* Bandai


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur