Les géants du PC adoptent l’Internet sans fil

Régulations
Information - news

Compaq et IBM vont commercialiser à partir de l’année prochaine aux Etats-Unis des kits pour relier sans fil les ordinateurs domestiques aux réseaux.

Apple a inauguré une tendance de fond en proposant la borne de connexion sans fil Airport, disponible en option avec les portatifs iBook et les nouveaux iMac. Plusieurs grands constructeurs de PC vont commercialiser à leur tour à partir du premier trimestre 2000 aux Etats-Unis un kit similaire reposant sur la technologie HomeRF. Ce nouveau standard, développé depuis trois ans 1996 en partenariat avec Compaq, Motorola, IBM, Intel et de nombreux constructeurs et opérateurs télécoms, n’offrira pour commencer que des débits maximum de 2 Mbps. Il exploite un nouveau protocole sans fil baptisé SWAP (Shared Wireless Access Protocol) facilitant l’échange de données. La bande de fréquence utilisée (2,4 GHz) est la même que pour l’Airport, et le cahier des charges de HomeRF prévoit la compatibilité avec la norme de transmission IEEE 802.11 exploitée par l’appareil d’Apple. Seulement méfiance : la compatibilité n’est pas forcément garantie, d’autant que les débits de l’Airport sont largement supérieurs (11 Mbps).

Compaq et IBM sont les deux premiers constructeurs qui fourniront les kits HomeRF en option avec leurs portatifs et leurs PC professionnels ou grand public. Intel fabriquera des adapteurs et Motorola lancera des modem câble multi-utilisateurs compatibles HomeRF. Le kit se compose d’une borne et d’une carte PC Card ou d’un boîtier compatible USB. Le branchement est donc simple : la carte se monte “à chaud” sur l’ordinateur sans devoir mettre les mains à l’intérieur. Avec un rayon d’action de 50 mètres, on pourra dès lors jouer à plusieurs à Quake III sans fil à la patte. En entreprise, le kit permettra de transférer instantanément les fichiers d’un ordinateur sans fil vers celui d’un collaborateur à l’étage supérieur.

Compaq ne précise pas le prix de la carte, qui devrait vraisemblablement tourner autour des 100 dollars (600 francs). “Les kits seront livrés avec un logiciel qui permet de partager une connexion Internet et de faire du réseau à la maison”, selon une porte-parole de la société. D’abord commercialisé séparément de la gamme Presario, le kit sans fil pourrait être livré en bundle si la demande du public est importante. “Comme pour n’importe quelle nouvelle technologie, à mesure qu’elle se diffuse et que les volumes vendus augmentent, les prix baisseront et permettront à Compaq de livrer en standard cette technologie. Nous espérons y parvenir d’ici un an et demi à deux ans”.

D’abord lancés aux Etats-Unis, les kits sans fil HomeRF arriveront en Europe vers la fin 2000. “Tout dépendra des problèmes locaux de réglementation et des limitations imposées par chaque pays. Nous espérons les lancer dans toute l’Europe et en Asie. Mais la France pose un problème”, continue la porte-parole. En effet, l’utilisation individuelle de la bande des 2,4 GHz est soumise dans l’Hexagone à une autorisation de la part de l’Autorité de régulation des télécoms (ART). Fort heureusement, il existe d’autres alternatives : le français Olitec prépare la commercialisation d’un modem sans fil à 56 Kbits/s, mais qui utilise cette fois la technologie DECT déjà déployée dans les réseaux internes de téléphonie mobile chez les entreprises.

Pour en savoir plus : http://www.homerf.org


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur