Les hauts et les bas de QuickTime 5 bêta

Cloud
Information - news

C’est la semaine dernière que QuickTime 5 en préversion publique 2 (QT 5 pp 2) expirait, comme le prévoyait l’accord de licence fourni par Apple. Malheur à ceux qui avaient déjà adopté cette bêta comme outil principal de lecture des fichiers audio et vidéo. Les réactions n’ont d’ailleurs pas manqué…

Voilà ce qui arrive quand on ne lit pas attentivement les clauses d’utilisation des versions bêtas des logiciels : en effet, même si son nom ne l’indique pas véritablement explicitement, QuickTime 5 n’est pour le moment qu’une version proposée à l’essai au public (voir édition du 11 octobre 2000). “Malheureusement”, il s’agit d’une bêta qui fonctionne tellement bien, aux dires d’une majorité des utilisateurs, que le public en a oublié son principal défaut : ce n’est qu’une bêta.

Conséquence inattendue : mercredi 14 février, les messages commençaient à pleuvoir sur les forums de la plupart des sites spécialisés Mac ! Motif : QT 5 pp 2 ne voulait plus rien entendre, les messages d’alerte intempestifs soulignant la nécessité de passer à QT 5 apparaissaient à l’ouverture du moindre fichier et de chaque application utilisant les fonctionnalités de QuickTime, comme la suite Office, mais aussi sur les navigateurs Web… Impossible de faire du streaming ou de visiter les pages incluant des objets QuickTime. Panique à bord ! Car lorsqu’on cherchait à mettre le logiciel à jour, rien ne se produisait… La nouvelle version de QuickTime semblait ne pas avoir été mise à disposition !

On vous avait pourtant prévenus…

Le milieu de la semaine dernière ressembla donc à un énorme cafouillage ! “Encore une bourde d’Apple ?”, s’interrogeaient certains internautes… S’il aurait semblé normal que la QT 5 pp3 les attende à l’issue de la période d’essai de la pp2, on ne peut pas dire que les utilisateurs n’auront pas été avertis : les termes d’utilisation de la licence logicielle de QT 5 pp2 sont clairs ! “Avis important : ce logiciel est un prototype d’essai à durée limitée exclusivement destiné à des fins d’évaluation et de développement. Il ne doit être employé ni en environnement commercial, ni avec des données importantes”. Et après un certain nombre de mises en garde d’usage, le troisième paragraphe est particulièrement explicite : “Le terme de cette licence commencera dès que vous installerez ou utiliserez le logiciel Apple et prendra fin automatiquement, sans préavis d’Apple, soit lors de la commercialisation dudit logiciel Apple, soit le 15 février 2001, selon que l’un ou l’autre ait lieu en premier”. On ne peut pas être plus clair !

Il n’empêche, on sait bien que ce genre d’avertissement n’est que rarement lu. D’où les remarques acides. Pour éviter de prochaines déconvenues, notez bien la date d’expiration de la préversion 3 : 15 avril 2001.

Pour en savoir plus :

La mise à jour QuickTime 5 préversion 3 (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur