Les internautes français peu réceptifs à l’e-marketing via les réseaux sociaux

Selon une étude de l’institut TNS Sofres, 59% des Français ne veulent pas s’engager avec les marques sur les médias sociaux. Un levier e-marketing à exploiter avec parcimonie donc.

reseau-social-communaute-BIG

Exploiter les réseaux sociaux à des fins marketing et publicitaires, il faut y aller doucement et de manière subtile.

C’est l’un des principaux enseignements d’une enquête de l’institut TNS Sofres (Digital Life*).

Les retours sur investissements pour la publicité sur les réseaux sociaux seraient faibles tant que les stratégies marketing ne sont pas très ciblées, résume l’institut d’études marketing et d’opinions.

Dans les « marchés développés », 57% des internautes ne veulent pas être dérangés par les marques sur leurs réseaux sociaux.

En France, le taux atteint même de 59%.

Principal indice d’implication des utilisateurs, seuls 47% des consommateurs dans le monde écrivent des commentaires sur les marques. 29% en France.

Et la plupart des contributions sont généralement des partages, des conseils ou des aides sur les produits.

Seuls 13% des commentaires correspondent plutôt à des éloges, et 12% à des critiques.

Et même la distribution des bons points est à nuancer en fonction de l’origine : 50% des gens font confiance à ce type de commentaires écrits par leurs amis, et 41% quand ils proviennent d’inconnus.

Les commentaires sur les marques en France. Source : TNS Digital Life 2011

Une attitude logique, vu qu’en France 53% de ceux qui s’engagent avec les marques le font « pour bénéficier de promotions et d’offres spéciales. »

En Amérique du Nord, et plus encore en Europe, les campagnes globales sur les réseaux sociaux auront un impact très limités.

La situation est moins vraie dans les marchés émergents, surtout en Afrique et en Asie.

Dans les « marchés développés », c’est un ciblage fin qui doit être privilégié, avertit TNS Sofres.

Au sujet des habitudes de shopping en ligne, les achats groupés sont très populaires en Asie, avec 46% des internautes chinois qui utilisent ces outils.

En France, ils sont 21%, et en Europe du Nord et de l’Ouest, seulement 14%.

Le m-commerce est boudé en France, avec 8% des internautes qui utilisent leurs smartphones pour des achats, contre 14% en Europe du Nord et de l’Ouest, et 34% en Chine et en Corée du Sud.

* Digital Life a été menée par le groupe TNS entre juillet et septembre 2011 selon les pays et analyse les usages, les comportements et les attitudes sur Internet. 72 000 internautes âgés de 16 à 65 ans ont été interrogés dans 60 pays, soit 93% de la population Internet mondiale.

Logo : © Cybrain-Fotolia.com

Derniers commentaires



0 replies to Les internautes français peu réceptifs à l’e-marketing via les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

01:04:10