Les internautes pourraient être soumis à la redevance audiovisuelle

Mobilité

Le ministre de la Culture et de la Communication veut assujettir à la taxe
les personnes recevant la télévision sur un ordinateur.

Les modalités de la collecte de la redevance audiovisuelle pourrait évoluer de telle manière que les personnes recevant la télévision sur un ordinateur soient également assujetties à cette taxe. Le ministre de la Culture et de la Communication Renaud Donnedieu de Vabres évoque, en effet, un nouveau réaménagement afin de prendre en compte la “dématérialisation” de la réception audiovisuelle.

Pour l’heure, la redevance est assujettie à la seule détention d’un poste télé classique. Or, grâce au développement de la diffusion numérique, il est désormais possible de recevoir des chaînes sur un ordinateur fixe ou portable via une connexion ADSL ou une clé USB faisant office d’antenne TNT. Une évolution des usages qui permet de s’affranchir de la redevance audiovisuelle.

L’idée pour le ministre est de faire évoluer la mention qui figure sur le formulaire de la taxe d’habitation demandant au contribuable s’il possède ou non un poste de télévision. Selon lui, l’administration fiscale peut faire évoluer les modalités de l’assiette de la taxe simplement en revoyant le contenu de cette phrase. Dès lors, une réflexion est engagée sur le sujet. Le gouvernement pourrait-il pousser cette logique à l’extrême en demandant une redevance sur les téléphones mobiles multimédia avec option télévision ? Pour le moment, l’idée semble trop floue mais le débat est lancé.

Reste que le budget de l’audiovisuel public augmentera lui de 2,57% à 2,7 milliards d’euros dans le projet de loi des Finances 2007. Les projets à financer ne manquent pas entre le déploiement de la Télévision Numérique Terrestre, le lancement de la télévision en haute définition et une politique d’investissement en faveur de la création audiovisuelle française.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur