Les investissements informatiques des PME américaines reprennent

Cloud

Aux Etats-Unis, les achats informatiques des petites et moyennes entreprises ont atteint leur plus haut point depuis deux ans. Les ventes des ordinateurs de bureau se portent bien, à l’inverse de celles des périphériques.

Chaque mois, la banque d’affaires Merrill Lynch interroge deux cents revendeurs américains à propos du comportement d’achat des petites et moyennes entreprises. Comme c’est le cas depuis l’an 2000, chaque étude permet d’établir des comparaisons valables.

C’est ainsi que les achats des PME aux Etats-Unis ont atteint en août leur niveau le plus haut depuis deux ans. Il convient cependant d’ajouter que ce niveau est encore inférieur de 37 % à celui qui prévalait lorsque Merrill Lynch a, pour la première fois, mené cette étude.

Les ventes d’ordinateurs portables en régression

Les catégories dans lesquelles on a dépensé le plus sont les desktops, les serveurs PC bon marché et le matériel de réseau. Les ventes d’ordinateurs portables, qui avaient atteint un point culminant en juin et juillet (on en avait alors vendu plus qu’en mai 2000), sont actuellement en régression. Quant aux serveurs Unix, leur niveau est de 77 % inférieur à ce qu’il était il y a trois ans. Les périphériques traversent eux aussi une période difficile.

Merrill Lynch s’est penché aussi sur les marques les plus populaires en août. Il apparaît que ce sont surtout Dell et HP qui se défendent bien. HP a obtenu de bons résultats spécialement dans les catégories notebooks, serveurs x86 et serveurs Unix. De son côté, Dell s’est distingué dans les ordinateurs desktop. L’augmentation de la part de marché de Dell et HP s’est surtout faite au détriment d’IBM. Autre point marquant : les revendeurs ont vendu ces derniers mois moins de produits sans marque.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur