Les M-Services, successeurs potentiels du Wap

Mobilité

La GSM Association, qui regroupe les principaux acteurs de l’industrie du téléphone mobile, a réuni ses membres autour d’un nouveau standard. Ouverts, enrichis de couleurs, de sons et d’images, les M-Services sont destinés à prendre la relève du Wap en s’appuyant sur le GPRS.

Refroidie par l’échec cuisant du Wap, l’industrie de la téléphonie mobile se mobilise pour éviter de répéter les mêmes erreurs avec le GPRS. La GSM Association, qui regroupe plus de 500 constructeurs, opérateurs et acteurs en tout genre de la téléphonie mobile, vient de lancer le 13 juin dernier la Mobile Services Initiative pour définir les caractéristiques d’un nouveau standard : les M-Services. Celui-ci sera ouvert, contrairement au Wap dont les services sont liés à l’offre de l’opérateur. Il devra permettre l’envoi de vrais e-mails (et non pas seulement de SMS) avec gestion de carnets d’adresses ainsi que l’accès à des services en ligne comme l’éternelle météo, le portefeuille boursier et un site d’e-commerce en s’appuyant sur le XHTML, un format intermédiaire entre le XML et le HTML (voir édition du 22 décembre 2000). L’interface, en couleur, pourra être personnalisée par l’utilisateur. Le téléphone supportera les Jpeg, BMP et autres Gif, même animés, ainsi que les principaux formats audio du Net (midi, MP3 et WAV). Fonds et économiseurs d’écrans seront disponibles tout comme le téléchargement sécurisé d’objets.

Objectif : faire oublier la pauvreté du Wap

Nokia, Ericsson, Motorola, Alcatel, Sagem, Samsung ou encore Siemens, mais aussi Bouygues, France Télécom, Telefonica Moviles, BT, AT&T, etc., misent sur ce nouveau standard pour relancer leur industrie aujourd’hui saturée. Objectif : faire oublier les lenteurs et la pauvreté du Wap en s’appuyant sur le GPRS, le protocole mobile de deuxième génération, pour enrichir les services et fonctions du téléphone. En effet, alors que le GSM offre des débits de 9,6 Kbits/s, le GPRS de première génération devrait permettre le transfert des données entre 20 et 30 Kbits/s (soit deux à trois fois plus vite). Par ailleurs, les M-Services s’appuient sur un standard ouvert qui permettra, par exemple, de télécharger une sonnerie pour n’importe quel téléphone sans se soucier de la marque. Les premiers appareils et services sont attendus pour octobre prochain. Période à laquelle devrait apparaître L’iMode en Europe. Mais entre ceux qui se contentent amplement des fonctions téléphoniques et n’ont pas l’intention de changer d’appareils, ceux qui se sentent floués d’avoir acheté un terminal Wap plutôt inutile et ne sont pas prêts à servir de cobayes, et enfin ceux qui attendent l’UMTS, la compétition risque d’être plus rude qu’aux débuts de la téléphonie mobile.

Pour en savoir plus :Le site de la GSM Association (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur