Les Mac 36 % moins chers que les PC !

Mobilité

Le TCO ou Total Cost of Ownership a été le point de disputes renouvelées entre les partisans des Mac et ceux des PC. L’étude de Gartner, menée à l’Université de Melbourne, apporte un élément de réponse : l’utilisation d’un Mac peut s’avérer au final moins onéreuse que celle d’un PC, malgré un coût d’acquisition plus élevé.

Melbourne, Australie. La filiale d’Apple s’est fendue d’un communiqué de presse rapporté le 13 juin par MacWorld UK : selon l’antenne locale de l’analyste Gartner, les Mac sont 36 % moins chers que les PC à l’achat et à l’utilisation ! Un mythe s’écroule ! L’étude menée par le Gartner n’a rien d’un leurre : elle a été menée à l’Université de Melbourne sur un parc de 10 014 machines, 4 676 Mac et 5 338 PC sous Windows. Résultat : le support technique du parc de l’université australienne montre une différence de 22 % par an entre Mac et PC, une différence de 25 % sur les coûts directs en matériels et logiciels et un gouffre de 43 % sur les coûts indirects (le support direct des utilisateurs à leurs machines, les temps d’apprentissage et les temps non productifs). Du coup, le coût total d’acquisition (Total cost of ownership ou TCO) est 36 % moins élevé sur Mac que sur un environnement PC similaire ! Mais attention, il est nécessaire de tempérer cet écart : il s’agit d’un écart observé sur de larges parcs disséminés dans de plus petites unités. Sur des organisations moyennes ou larges, le différentiel est sans doute important et il peut être différent pour un individu. Il s’applique par exemple sur le laboratoire d’arts technologiques de l’université, qui dispose de 800 machines, 500 PC et 300 Mac. Dirigé par James Hale, ce laboratoire peut être considéré comme assez représentatif des résultats obtenus par le Gartner : “Nous avons effectivement trouvé que les Mac ont des coûts bien moins élevés comparativement à des machines sous Windows.” Mais l’une des raisons principales est à pondérer : “Nous avons beaucoup d’utilisateurs inconscients qui ouvrent des e-mails contenant des attachements en .exe” [ces pièces jointes peuvent contenir des virus, Ndlr], a indiqué le directeur à nos confrères d’Australian IT. “De plus, quand une application plante sur un PC, dans 9 cas sur 10, il nous faut réinstaller tout le système.”

Mais Hale ne partage pas l’avis de Gartner sur la question du support autonome des utilisateurs de Mac. Il ne croit pas que ceux-ci sachent mieux régler les problèmes rencontrés grâce à la facilité présupposée du Mac. En revanche, il a noté que les étudiants néophytes en informatique maîtrisaient plus rapidement leur outil quand ils utilisaient un Mac et qu’ils devenaient autonomes plus rapidement. Pour le reste, les résultats de l’étude ne soulèvent pas plus d’enthousiasme chez l’universitaire : l’Université de Melbourne n’a pas l’intention pour le moment d’enterrer le Mac. Et avec 3 015 dollars australiens (1 764 euros) de frais de fonctionnement par Mac contre 3 540 (2 071 euros) par PC, plus l’Université gardera de Mac, moins il lui en coûtera chaque année ! Même si le Gartner est furieux qu’Apple ait révélé ces résultats sans sa permission (cela a coûté la place de l’attachée de presse locale), les responsables d’environnements hétérogènes savent désormais que plus ils intégreront de Mac, plus ils feront d’économies. En fait, l’étude ne vient que conforter des résultats d’études précédentes, comme celle d’IDC réalisée en 1997 et financée aussi par Apple. IDC avait déjà montré que le coût des ordinateurs dans l’éducation était fortement influencé par l’utilisation de la technologie choisie. Un autre calcul du TCO avait également montré une différence notable dans le secteur des arts graphiques entre Mac et PC. Cinq années après, on pourrait sans doute se poser des questions sur la méthodologie du Gartner et sur l’état des parcs étudiés. Mais le résultat est là : sur un cas concret d’utilisation quotidienne de technologie dans un environnement universitaire, le Mac reste 36 % moins cher qu’un PC. De quoi ébranler sérieusement les certitudes des fanatiques des comparaisons de prix en vitrine !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur