Les majors en guerre contre le MP3

Cloud

L’association internationale de l’industrie phonographique lance une offensivfe planétaire contre le piratage.

Officiellement, il s’agit de préparer le terrain de la future industrie de vente de musique en ligne. Les géants du disque, regroupés au sein de la puissante Association internationale des producteurs phonographiques (IFPI), multiplient les actions pour mettre un frein à la vague MP 3 qui s’est abattu sur Internet. Cette fois, ont annoncé ses responsables, ce ne sont plus des actions isolées mais une offensive globale, et planétaire, pour remettre de l’ordre dans la Toile. Les producteurs tentent d’obtenir la fermeture des milliers de sites qui proposent, en toute illégalité, les derniers titres à la mode au format MP3, tandis que les ventes des baladeurs MP3 décollent et que les CD pleins à craquer de musique piratée circulent sous le manteau. Un seul disque permet de stocker une dizaine d’heures de musique, contre 74 minutes pour les CD-Audio.

L’IFPI espère imposer sa propre technologie de téléchargement de musique SDMI qui, elle, est sécurisée et protégée contre la copie. Mais la vague MP3 a, sans doute, dépassé le point de non-retour, et on imagine mal comment le SDMI pourra empêcher le piratage. Loin des considérations technologiques, le combat devrait donc se poursuivre sur le terrain judiciaire et les avocats de l’IFPI n’ont pas fini de jouer au chat et à la souris avec les internautes.

Pour en savoir plus: Association internationale des producteurs phonographiques


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur