Les Majors se mettent au téléchargement

Cloud

Universal annonce le lancement cette semaine d’un service de téléchargement de musique sur Internet. Il emboîte le pas à Sony et EMI, deux autres géants de la musique. BMG et Time Warner devraient suivre avant la fin de l’année.

Universal vient d’ouvrir son site Bluematter. Dans un premier temps, ce sont 60 titres de son catalogue qui seront distribués sur ce site dédié et sur ceux de ses partenaires. On y trouve ainsi des morceaux de BB King, Marvin Gaye, ou Luciano Pavarotti par exemple.

Universal a choisi le format de RealNetworks et une technologie de protection des droits d’auteur développée par Intertrust. Des biographies, photos, paroles de chansons et autres informations sont aussi distribuées au moyen du lecteur qui renvoie vers des pages Web. Le service devrait rester gratuit jusqu’à l’automne, avec l’arrivée de nouveaux titres chaque semaine.

Sony Music Entertainment avait été le premier à mettre en ligne une partie de son catalogue, suivi par EMI. Le sujet est délicat pour ces sociétés qui ne communiquent pas sur la question. Si EMI propose déjà une centaine d’albums en téléchargement en Amérique du Nord, ce n’est toujours pas le cas en France. Et la branche française de la société refuse de fournir le moindre renseignement, y compris sur ce qui se fait à l’étranger ! Décevant mais nullement étonnant.

La seule chose établie est qu’EMI est parvenu à un accord avec MP3.com, autorisant My.MP3 à stocker des titres d’EMI. Mais la nature de l’accord reste bien entendu secrète. Parmi les 5 Majors de l’industrie du disque, seuls BMG et Time Warner ne proposent pas de titres en téléchargement. Ils devraient arriver avant la fin de l’année, mais il est difficile d’en dire plus. Clairement, le sujet est très sensible pour ces mastodontes accusés de pratiquer des tarifs rédhibitoires en partie à l’origine de l’essor des MP3 illégaux.

Pour en savoir plus : Bluematter


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur