Les mémoires flash gagnent les ordinateurs portables

Mobilité
Information - news

D’après les analystes, les mémoires flash seront plus répandues que les disques durs d’ici 2013.

Selon le cabinet d’études In-Stat, les produits informatiques à mémoire flash réaliseront d’ici 2013 de meilleurs chiffres de ventes que les modèles à disque dur.

Un ordinateur portable qui utilise une mémoire flash pour stocker des données consomme nettement moins d’énergie qu’un modèle équipé d’un disque dur. Les mémoires flash sont en outre dénuées de pièces mobiles, ce qui en améliore considérablement la fiabilité.

La chute constante des prix des mémoires participe activement au développement des disques SSD (Solid State Drives). Frank Dickson, analyste chez In-Stat, pense que l’apparition des premiers portables à mémoire flash est tout à fait envisageable pour 2010.

“L’industrie HDD (Hard Drive Disc, disque dur autonome) a réalisé un travail exceptionnel autour de la densité des disques, mais dans certains segments, les capacités de disque dépassent largement les besoins des utilisateurs.”, explique Dickson. “La baisse des prix des mémoires flash, les besoins de stockage des utilisateurs et l’accueil favorable dont bénéficie le SSD, tout ceci nous amène à penser que l’avenir sera marqué par une forte demande de SSD.”

Dans le cadre du projet One Laptop Per Child, les ordinateurs portables destinés aux enfants des pays en développement seront équipés uniquement de mémoires flash.

Les appareils fonctionnant sous Linux embarqueront 512 Mo de mémoire flash pour permettre le stockage du système d’exploitation, des applications et des données utilisateur. Les premiers modèles seront commercialisés dès 2007 autour de 140 dollars (112 euros).

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 18 juillet 2006


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur